«

»

Mar 23

Le Chaykh Mouhammad ‘Illaych confirme qu’attribuer l’endroit ou le corps à Allâh est de la mécréance

Mouhammad 'illaych - Minhou l-Jalil   'illaych al-maliki - ridda   'illaych al-maliki - apostasie

Dans son livre « Minhou l-Jalîl ‘alâ Moukhtasari l-‘Allâmati Khalîl », le Chaykh Mouhammad ‘Illaych, a dit dans le chapitre de l’apostasie :

« وسواء كفر بقول صريح في الكفر كقوله كفرت بالله أو برسول الله أو بالقرآن أو الإله اثنان أو ثلاثة أو المسيح ابن الله أو العزيز ابن الله  أو  بلفظ يقتضيه أي يستلزم اللفظ الكفر استلزاما بينا كجحد مشروعية شيء مجمع عليه معلوم من الدين ضرورة ، فإنه يستلزم تكذيب القرآن أو الرسول، وكاعتقاد جسمية الله وتحيزه، فإنه يستلزم حدوثه واحتياجه لمحدِث »

« C’est de la mécréance explicite si quelqu’un dit : « je suis mécréant en Allâh » , ou « en le Messager de Allâh » ou « en le Qour-ân », ou celui qui dit que Dieu est deux ou trois, ou celui qui dit : « Jésus est le fils de Dieu » ou « ‘Ouzayr est le fils de Dieu », ou celui qui renie quelque chose qui fait partie de la religion selon l’unanimité qui est bien connue qu’elle fait partie de la religion, car ceci implique le démenti du Qour-ân ou du Messager ; ou le fait de croire que Allâh serait un corps ou qu’Il serait localisé, ce qui impliquerait qu’Il soit entré en existence et qu’Il aurait eu besoin de qui l’a créé »

Informations utiles :

– Le Chaykh, le Faqîh (spécialiste de la jurisprudence), le Moufti des contrées égyptiennes, Aboû ‘Abdi l-Lâh Mouhammad Ibn Ahmad ‘Illaych Al-Mâliki Al-Azhari, est né en 1217 au Caire (Egypte) et il est décédé en 1299 de l’hégire au Caire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a environ 140 ans.

  • Az-Zirikli a dit à son sujet : « Il est l’un des plus grands spécialistes du Fiqh (jurisprudence) Mâlikite » [Al-A’lâm]

– Dans son chapitre concernant les choses qui font sortir de l’Islâm (l’apostasie), il mentionne, entre autres, le fait de croire que Allâh serait un corps ou de croire que Allâh serait localisé, c’est-à-dire croire que Allâh serait dans un endroit ou une direction.

– De nombreux savants ont confirmé que le fait d’attribuer le corps à Allâh constitue de la mécréance. Parmi eux :

  • L’Imâm ‘Ali Ibnou Abî Tâlib [voir : ici]
  • L’Imâm Aboû Hanîfah [voir : ici]
  • L’Imâm Mâlik [voir : ici]
  • L’Imâm Ach-Châfi’i [voir : ici] et [voir : ici]
  • L’Imâm Ahmad Ibnou Hanbal [voir : ici]
  • L’Imâm Al-Ach’ari [voir : ici] et [voir : ici]
  • Le Qâdî ‘Abdou l-Wahhâb Al-Mâliki qui mentionne l’unanimité [voir : ici]
  • L’Imâm Aboû Mansoûr Al-Baghdâdi [voir : ici]
  • L’Imâm Ibnou Battâl (449 H.)
  • L’Imâm Al-Bayhaqi [voir : ici]
  • L’Imâm Al-Ghazâli qui rapporte également l’unanimité [voir : ici]
  • L’Imâm Fakhrou d-Dîn Ar-Râzi [voir : ici]
  • L’Imâm An-Nawawi (676 H.)
  • L’Imâm Al-Mawsili [voir : ici]
  • L’Imâm An-Naçafi (710 H.) [voir : ici]
  • L’Imâm Safiyyou d-Dîn Al-Hindi (715 H.)
  • Le Chaykh Ibnou Amîr Al-Hajj Al-Hanafi (733 H.)
  • L’Imâm Taqiyyou d-Dîn Al-Housni (829 H.)
  • Le Chaykh ‘Alâ-ou d-Dîn Al-Boukhâri qui mentionne l’unanimité [voir : ici]
  • L’Imâm As-Souyoûti [voir : ici]
  • Le Chaykh Ibn Hajar Al-Haytami [voir : ici]
  • Le Chaykh Al-Mounâwi [voir : ici]
  • Le Chaykh Mouhammad Mayyârah (1072 H.)
  • Le Chaykh Ibn Balbân [voir : ici]
  • L’Imâm Al-Bayâdi (1098 H.)
  • L’Imâm Abdou l-Ghani An-Nâboulouçi [voir : ici]
  • Le Chaykh ‘Abdou l-Lâh Ibn Houçayn Al-‘Alawi (1272 H.)
  • Le Chaykh Mouhammad ‘illaych Al-Mâliki [voir : ici]
  • Le Chaykh Salîm Al-Bichri Al-Azhari (1335 H.)
  • Le Chaykh Al-Marighni Az-Zaytoûni qui mentionne l’unanimité [voir : ici]
  • L’Imâm Al-Kawthari [voir : ici]
  • Le Mouhaddith Al-Harari (1429 H.)
  • Et beaucoup d’autres…

– De nombreux savants ont confirmé que le fait d’attribuer l’endroit ou la direction à Allâh constitue de la mécréance. Parmi eux :

– Celui qui a commis une mécréance doit revenir immédiatement à l’Islam en prononçant les deux témoignages, qui sont (ach-hadou an la ilaha il-la l-Lah, wa ach-hadou anna Mouhammadan raçoulou l-Lah) c’est-à-dire : « je témoigne qu’il n’est de dieu que Allâh et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allâh ». Il ne suffit pas de dire « astaghfirou l-Lâh ».

 

(2 commentaires)

  1. malikite acharite

    محمد بن أحمد بن محمد عليش أبو عبد الله (1217 هـ / 1802م – 1299هـ / 1882م) فقيه، من أعيان المالكية، مغربي الأصل، من أهل طرابلس الغرب.
    ولد بالقاهرة عام 1217هـ / 1802 م وتعلم في الأزهر. ولما كانت الثورة العرابية اتهم بموالاتها، فأخذ من داره وهو مريض محمولاً لا حراك فيه، وألقي في سجن المستشفى

    من تصانيفه الكثيرة التي شملت العلوم

    فتح العلى المالك في الفتوى على مذهب الإمام مالك جزآن
    فتح الجليل على مختصر خليل أربعة أجزاء
    هداية السالك إلى أخر المسالك في فروع الفقه المالكي
    حاشية على رسالة الصبان في البلاغة
    تدريب المبتدى
    تذكرة المنتهى في فرائض المذاهب الأربعة
    حل المعقود من نظم المقصود في الصرف
    اجوبة الحيارى عن حكم قلنسوة النصارى
    هداية المريد لعقيدة أهل التوحيد

  2. القاهري

    Un des grands savants malikites de ces derniers temps.
    Si quelqu’un adore un corps alors il est en train d’adorer autre qu’Allah. Et celui qui adore autre qu’Allah est muchrik.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.