«

»

Juil 31

Le Chaykh An-Nâboulouçi déclare mécréant ceux qui attribuent l’endroit ou la direction à Allâh

   

Dans son livre « Al-Fathou r-Rabbâni wa l-Faydou r-Rahmâni », l’Imâm ‘Abdou l-Ghâni An-Nâboulouçi a dit :

« وأما التشبيه : فهو الاعقاد ان الله تعالى يشبه شيئا من خلقه، كالذين يعتقدون أن الله تعالى جسم فوق العرش، أو يعتقدون أن له يدين بمعنى الجارحتين، وأن له الصورة الفلانية أو على الكيفية الفلانية، أو أنه نور يتصوره العقل، أو أنه في السماء أو في جهة من الجهات الست، أو أنه في مكان من الاماكن، او في جميع الأماكن، أو أنه ملأ السموات والأرض، أو أن له حلول في شىء من الأشياء، أو في جميع الأشياء، أو أنه متحد بشىء من الاشياء، أو في جميع الأشياء، أو أن الأشياء منحلة منه، أو شيئا منها. وجميع ذلك كفر صريح والعياذ بالله تعالى، وسببه الجهل بمعرفة الامر غلى ما هو عليه »

« Quant à l’assimilation (tachbîh) c’est de croire que Allâh ta’âlâ ressemble à l’une de Ses créatures, comme ceux qui croient que Allâh est un corps au-dessus du Trône ou qui croient qu’Il a des mains, ou qu’Il a tel image ou tel aspect ou qu’Il est une lumière, ou qu’Il est au ciel (fi s-samâ), ou qu’Il est dans une des six directions, ou qu’Il est dans un des endroits ou dans tous les endroits , ou qu’Il remplit les cieux et la terre ou qu’Il s’est incarné dans quelque chose ou dans toute les choses, ou qu’Il serait unis avec une des créatures, ou unis avec toute les créatures, ou celui qui croit que les créatures seraient une partie de Lui, et tout ceci est de la mécréance claire, que Allâh ta’âlâ nous en préserve, et la cause de cela est l’ignorance de la vérité. »

 

Informations utiles :

– Le Chaykh, Al-‘Allâmah (l’illustre savant) ‘Abdoul-Ghâni Ibnou Ismâ’îl An-Nâboulouçi Ad-Dimachqi Al-Hanafi est né en 1050 à Damas (Syrie) et il est décédé en 1143 de l’Hégire (رحمه الله) à Damas également, c’est-à-dire il y a environ 300 ans. C’est un grand savant dans l’école de jurisprudence (madh-hab) de l’Imâm Aboû Hanîfah.

– Ici, il explique ce qu’est le tachbîh (l’assimilation de Allâh à Ses créatures) et il donne différent cas en expliquant qu’ils constituent de la mécréance explicite. Il a cité :

  • Le fait de croire que Allâh serait un corps au-dessus du trône (al-‘Arch) ;
  • Le fait de croire que Allâh aurait “yadayn” dans le sens du membre, c’est-à-dire des mains ;
  • Le fait de croire serait un “noûr” qu’on pourrait se représenter par la raison, c’est-à-dire une lumière dans le sens de contraire de l’obscurité ;
  • Le fait de croire que Allâh serait dans le ciel ;
  • Le fait de croire que Allâh serait localisé dans l’une des six directions (le haut, le bas, la gauche, la droite, le devant et le derrière) ;
  • Le fait de croire que Allâh serait dans un des endroits (comme le ciel ou le trône);
  • Le fait de croire que Allâh serait dans tout les endroits de par Son Etre, c’est-à-dire croire qu’Il serait partout;
  • Le fait de croire que Allâh remplirait les cieux et la terre ;
  • Le fait de croire que Allâh s’incarnerait en quelque chose ou dans toute les choses ;
  • Le fait de croire que Allâh serait unis avec une ou toute les créatures ;
  • Ainsi tout ces exemples constituent du tachbîh (assimilation) et de la mécréance claire.

– La croyance correct c’est de croire que Allâh n’a aucune ressemblance d’aucun point de vu que ce soit avec Ses créatures. Il existe sans être concerné par l’endroit, ni les directions, ni le comment c’est-à-dire les descriptions physiques (comme la couleur, le poids, la taille, les dimensions, la position, le déplacement, l’immobilité…) et sans être un corps.

– Le Chaykh ‘Abdou l-Ghâni An-Nâboulouçi a d’ailleurs dit : « Allâh n’est pas contenu dans un endroit et les raisons n’atteignent pas Sa Réalité » [Dans son poème : Kifâyatou l-Ghoulâm]

– La position de l’Imâm ‘Abdou l-Ghâni An-Nabouloûçi qui fait parti des savants hanafites, à l’égard des mouchabbihah (ceux qui assimilent Allâh à Ses créatures) est conforme à celle de l’Imâm Aboû Hanîfah. En effet, la déclaration de mécréance de l’Imâm Aboû Hanîfah à l’égard de ceux qui ont pour croyance que Allâh serait dans un endroit ou une direction, ou qu’Il serait un corps est confirmée de lui par de nombreux savants tels que le Chaykh Moullâ ‘Ali Al-Qârî [voir l’article : ici], l’Imâm Abou l-Layth As-Samarqandi [voir l’article : ici], Chaykhou l-Islâm Ibnou ‘Abdi s-Salâm [Voir l’article : ici], Le Chaykh Al-Qarâfi, le Chaykh Ibnou Hajar Al-Haytami [voir l’article : ici], l’Imâm Al-Bayâdi, le Chaykh Mahmoûd As-Soubki [Voir l’article : ici], et autres.
Et l’Imâm At-Tahâwi dans son célèbre traité de croyance qu’il a présenté comme étant conforme à la voie de l’Imâm Aboû Hanîfah et de ses deux illustres élèves a dit : « Celui qui attribue à Allâh l’une des significations propres aux humains est devenu mécréant.» [Voir l’article: ici].

– Concernant l’attribution de “al-yad” à Allâh, il ne vient pas dans le sens du membre (de la main), l’Imâm, le Hâfidh Ibnou Hajar Al-‘Asqalâni a rapporté l’unanimité à ce sujet [voir : ici].

  • Le savant du Salaf, l’Imâm At-Tahawi a dit dans son célèbre traité de croyance présentant la croyance de l’ensemble dess gens de la Sounnah : « Allâh ta’âlâ est exempt des limites, des fins, des côtés, des organes et des membres. Les six directions ne Le délimitent pas, contrairement à toutes les créatures »  [voir : ici]
  • L’Imâm Al-Bayhaqi a dit : «Son “yad” n’est pas un organe [une main]» [voir : ici]
  • Retrouvez d’autres citations de savants à ce sujet : ici.

– Concernant le Nom de Allâh “An-Noûr” il ne signifie en aucun cas que Allâh serait une lumière (contraire de l’obscurité), le compagnon Ibnou ‘Abbâs (رضي الله عنه) a dit que cela signifie que Allâh est Celui Qui guide [voir : ici]. Vous pouvez également retrouver d’autres paroles de savants à ce sujet : ici.

– Il n’est pas permis de croire que Allâh serait partout de par Son Etre, c’est-à-dire de croire que Allâh serait dans tout les endroits. Cela est la croyance des mou’tazilah, des jahmiyyah et également celle de Sayyid Qoutb [voir : ici].

– Les savants de l’Islâm ont dénoncé le fait de croire que Allâh serait dans un des endroits ou bien de croire que Allâh serait dans tout les endroits. L’Imâm Ibn Foûrak a dit : “Il n’est pas permis de dire que Allâh ta’âlâ serait dans un endroit, ou qu’Il serait dans tout les endroits” [voir l’article : ici]. Bien plus les savants ont considérés ces croyances comme étant de la mécréance. En effet le Chaykh Ibn Balbân Al-Hanbali a dit semblable à l’Imâm An-Nâboulouçi en disant : “Celui qui croit que Allâh est par Lui-même dans tous les endroits ou dans un endroit est mécréant.”, cela a également été confirmé par le Chaykh Al-Qaddoûmi Al-Hanbali [Retrouvez l’article : ici]

– Quant à celui qui dirait “Allâh est partout” ou “dans tout les endroits” en comprenant de ces expressions que Allâh sait toute chose, qu’Il voit tout et qu’Il entend tout, tout en ayant pour croyance que Allâh n’est pas concerné par les endroits, alors il n’est pas déclaré mécréant, bien que les termes qu’il ait utilisé soient blâmable. L’Imâm Ibnou Foûrak a dit à ce sujet : «Le sens est correct mais l’expression utilisée est interdite (mamnoû’)» [Mouchkilou l-Hadîth].

– Retrouvez des paroles de savants concernant le fait qu’il n’est pas permis de croire que Allâh serait partout : ici.

– Retrouvez d’autres paroles de savants confirmant le fait qu’attribuer le corps à Allâh est de la mécréance : ici .

– Retrouvez d’autres paroles de savants confirmant le fait qu’attribuer l’endroit ou la direction à Allâh est de la mécréance : ici .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.