«

»

Août 04

L’Imâm Al-Boukhâri rapporte que le Prophète a fait l’éloge d’un compagnon ayant innové une évocation dans la prière

   

L’Imâm Al-Boukhâri a rapporté dans son Sahîh, ce hadîth :

« حَدَّثَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ مَسْلَمَةَ عَنْ مَالِكٍ عَنْ نُعَيْمِ بْنِ عَبْدِ اللَّهِ الْمُجْمِرِ عَنْ عَلِيِّ بْنِ يَحْيَى بْنِ خَلَّادٍ الزُّرَقِيِّ عَنْ أَبِيهِ عَنْ رِفَاعَةَ بْنِ رَافِعٍ الزُّرَقِيِّ قَالَ كُنَّا يَوْمًا نُصَلِّي وَرَاءَ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فَلَمَّا رَفَعَ رَأْسَهُ مِنْ الرَّكْعَةِ قَالَ سَمِعَ اللَّهُ لِمَنْ حَمِدَهُ قَالَ رَجُلٌ وَرَاءَهُ رَبَّنَا وَلَكَ الْحَمْدُ حَمْدًا كَثِيرًا طَيِّبًا مُبَارَكًا فِيهِ فَلَمَّا انْصَرَفَ قَالَ مَنْ الْمُتَكَلِّمُ قَالَ أَنَا قَالَ رَأَيْتُ بِضْعَةً وَثَلَاثِينَ مَلَكًا يَبْتَدِرُونَهَا أَيُّهُمْ يَكْتُبُهَا أَوَّلُ »

« Rifâ’ah Ibnou Râfi’ Az-Zouraqi a dit : nous étions un jour en train de faire la prière dirigés par le Prophète (صلى الله عليه وسلم) ; quand il a levé sa tête de l’inclination, il a dit : {سَمِعَ اللهُ لِمَنْ حَمِدَهُ} « sami’a l-Lâhou liman hamidah » (ce qui a pour sens : « Allâh accepte les louanges de celui qui Le loue »). Un homme derrière lui a dit : (Rabbanâ wa laka l-hamd, hamdan kathîran, tayyiban moubârakan fîh). Quand il a fini la prière et qu’il s’apprêtait à partir, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : {مَن المُتَكَلَّمُ} ce qui a pour sens : « Qui a parlé ? ». Il a dit : « C’est moi ». Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :

{رَأَيْتُ بِضْعَةً وَ ثَلاثِينَ مَلَكًا يَبْتَدِرُو نَهَا أَيُّهُمْ يَكْتُبُهَا أَوَّل}

Ce qui a pour sens : « J’ai vu plus de trente anges qui se précipitaient à qui d’entre eux l’écrirait le premier ».

 

Informations utiles :

– L’Imâm, le Chaykh des Mouhaddith Aboû ‘Abdi l-Lâh Mouhammad Ibnou Ismâ’îl Al-Boukhâri, l’auteur du célèbre « Sahîh » connu comme étant le livre le plus authentique après le Qour-ân, est né en 194 et il est décédé en 256 de l’Hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a plus de 1175 ans.  Il est une référence incontournable dans la science du hadîth. Consultez sa biographie : ici.

– Il a cité ce hadîth dans son Sahîh, dans le livre de l’appel à la prière : chapitre du mérite de la parole « Allâhoumma Rabbanâ laka l-Hamd ».

– Ce hadîth nous indique qu’un compagnon a innové une évocation lorsqu’il effectuait la prière derrière le Prophète (صلى الله عليه وسلم); suite à cela, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) lui a dit de manière élogieuse que des anges se sont précipités pour écrire cette évocation.

– Rappelons que la prière est la meilleure des œuvres après la croyance en Allâh et en son Messager. Et le Prophète (صلى الله عليه وسلم) n’a pas blâmé ce compagnon pour l’évocation qu’il a innovée.

– Les savants tel que l’Imâm Ibnou Hajar Al-‘Asqâlani (رحمه الله) ont pris ce hadîth pour preuve qu’il est permis d’innover dans la prière une évocation qui n’a pas été rapportée du Prophète (صلى الله عليه وسلم) si elle ne contredit pas ce qui est rapporté du Prophète (صلى الله عليه وسلم). [Voir l’article à ce sujet : ici]

– Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a lui même enseigné qu’une innovation peut être bonne et récompensée par sa parole qui a pour sens : « Celui qui instaure dans l’Islâm une bonne tradition (sounnah) en aura la récompense et l’équivalent de la récompense de ceux qui œuvreront avec après lui, sans que leurs récompenses ne soient diminuées en rien ; et celui qui instaure dans l’Islâm une mauvaise tradition (sounnah) se chargera de son péché et de l’équivalent du péché de ceux qui œuvreront avec après lui, sans que leurs péchés ne soient diminués en rien. » (Rapporté par Mouslim) [Retrouvez l’article : ici].

– Quant au hadîth rapporté par Mouslim qui comprend les termes : ” وكل بدعة ضلالة ” (wa koullou bid’atin dalâlah), ce qui est visé par “koullou” dans ce hadîth est “la plupart” des innovations comme l’ont expliqués les savants de l’Islâm. [Voir la citation de l’Imâm An-Nawawi à ce sujet : ici]

– Retrouvez d’autres paroles de savants concernant les bonnes innovations : ici.

(1 commentaire)

1 ping

  1. mclalgerie

    as-Salam ‘alaykoum wa rahmatu Al-lahi wa barakatuhu.

    Que dieu vous récompense pour votre site!

  1. Le Hafidh Ibn Hajar Al-3Asqalani dit qu’il est permis d’innover une évocation dans la prière si elle ne contredit pas ce qui a été rapporté. « Islam sunnite

    […] dans lequel un homme priant derrière le Prophète, a innové une évocation (voir ce hadith : ici), l’Imam Ibnou Hajar Al-3Asqalani a dit […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.