«

»

Fév 22

Le Chaykh Al-Harari confirme qu’il est permis de faire le tabarrouk par les traces physiques du Prophète

sirat al-moustaqim - Al-Harari Al-Habachi   Chaykh 'abdoullah al-harari al-habachi - tabarrouk

Dans son livre “As-Siratou l-Moustaqim”, le Chaykh ‘Abdoul-Lah Al-Harari a dit :

« اعلم أن الصحابة رضوان الله عليهم كانوا يتبركون بآثار النبي صلى الله عليه وسلم في حياته وبعد مماته ولا زال المسلمون بعدهم إلى يومنا هذا على ذلك وجواز هذا الأمر يعرف من فعل النبي    صلى الله عليه وسلم وذلك أنه صلى الله عليه وسلم قسم شعره حين حلق في حجة الوداع و أظفاره »

« Sachez que les compagnons, que Allah les agrée, recherchaient les bénédictions par les traces physiques du Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) au cours de sa vie et après sa mort. Les musulmans n’ont cessé de suivre cette voie jusqu’à nos jours. On a su la permission de cette pratique à partir des actes du Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) puisqu’il a partagé (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) ses cheveux lorsqu’il a fait raser sa tête lors du pèlerinage de l’adieu, de même qu’il a partagé ses coupures d’ongles. »

Informations utiles :

– Al-‘Allamah (référence), l’Imam, le Mouhaddith (transmetteur du hadith), le Faqih (spécialiste de la jurisprudence), le Chaykh ‘Abdoul-Lah Al-Harari Ach-Chafi’i Ach-Chaybi Al-‘Abdari connu sous le nom de Al-Habachi est décédé en 1429 de l’Hégire (rahimahou l-Lah). Il était un grand défenseur de la croyance de Ahlou s-Sounnah.

-De nombreux savants et responsables d’institutions islamiques ont fait son éloge. Parmi eux :

Le Président de l’Université et de l’Institut islamique “Az-Ziyadah” à Jakarta en Indonésie, Habib Al-Miçawi, a dit : « J’ai pris connaissance des livres du Mouhaddith, le Chaykh respectable ‘Abdoul-Lah Al-Harari Ach-Chaybi, que Allah le préserve, surtout les livres “Al-Maqalatou s-Sounniyyah” et “Sarihou l-Bayan”, j’ai trouvé en lui un savant, un jurisconsulte, versé dans la science et le Hadith, je témoigne qu’il est unique à son époque et son ère et qu’il est le Moujaddid de ce siècle ». (C’est-à-dire celui qui revitalise la science de la religion).

Le Moufti de l’Inde, le Chaykh Mouhammad Akhtar Ar-Radawi Al-Azhari, a dit : « Certes, le Chaykh ‘Abdou l-Lah Al-Harari est un savant éminent, un grand critique averti et un puits de science, nous le considérons, surtout dans les pays arabes, comme étant l’Imam de Ahlou-s-Sounnah wa-l-jama’ah ».

– Ici, le Chaykh Al-Harari confirme le fait qu’il est permis de faire le tabarrouk par les traces physiques du prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam), c’est-à-dire qu’il est permis d’en rechercher des bénédictions. Il précise bien le fait que cela est connu à partir des actes même du prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam), puisqu’il a distribué ses cheveux et ses coupures d’ongles.

– Vous pouvez retrouver l’extrait du Sahih Mouslim au sujet du partage des cheveux par le Prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) : ici.

– Concernant le partage de ses coupures d’ongles, cela est rapporté par l’Imam Ahmad Ibn Hanbal dans son Mousnad ; cela fera l’objet d’un article incha’a l-Lah.

(1 commentaire)

  1. Yanoural-kouloub

    Baraka llah fik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.