«

»

Jan 06

Ibn Bâz et autres wahhabites interdisent le port du soutien-gorge

   

[Attention : ceci est un article de mise en garde contre des propos sans fondements dans l’Islâm]

Le comité permanent de l’Iftâ [qui est une instance wahhabite Saoudienne, anciennement présidé par Ibn Bâz] a émis la Fatwâ suivante :

« ما حكم لبس النساء حمالات الثدي ؟


الجواب : لبس حمالات الثدي يحدده، ويجعل النساء كواعب، فتكون بذلك مثار فتنة، فلا يجوز لها أن تظهر به أمام الرجال الأجانب منها»

« Quel est l’avis religieux relatif au fait que les femmes portent les soutiens gorges ?

Réponse : Le port du soutien-gorge dessine la forme des seins et arrondit la poitrine des femmes, ce qui la rend source de tentation. Par conséquent, il lui est interdit de se montrer avec cela devant les hommes qui lui sont étrangers. »


Informations utiles :

– La Fatwâ est disponible en Arabe et en Français sur le site officiel des Fatwâ du comité permanent comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran. Et elle est publiée tel quel sur de nombreux sites arabophones et francophones de tendance wahhabite. Elle porte le numéro de Fatwâ : 9090.

– Comme mentionné précédemment, le comité permanent de l’Iftâ est une instance wahhabite Saoudienne. Cette Fatwâ fût publiée alors que :

  • Ibn Bâz en était le président ;
  • ‘Abdou r-Razzaq Al-‘Afîfi le vice président ;
  • ‘Abdou l-Lâh Ibn Ghoudayân un membre ;
  • ‘Abdou l-Lâh Ibn Qa’oûd un membre ;

Ceux sont donc eux qui ont émis et validé cette Fatwâ.

– ‘Abdou l-‘Azîz Ibn ‘Abdi l-Lâh Ibn Bâz était l’un des plus grands leaders de la mouvance sectaire wahhabite. Il est né en 1330 H. (c’est-à-dire en 1910) à Ryad et il est décédé en 1420 H. (c’est-à-dire en 1999), il y a environ vingt ans. Il s’est efforcé à propager le dogme wahhabite au point qu’il fût nommé Moufti et président du comité permanent de l’Iftâ (instance wahhabite). Ses écrits restent une source d’égarement pour les personnes n’ayant pas de connaissances religieuses. Article à consulter :

– ‘Abdou r-Razzâq Al-‘Afîfi qui était le vice président du comité permanent de l’Iftâ (instance wahhabite) est né en 1323 H. et il est décédé en 1415 H. (c’est-à-dire en 1994). Il était l’enseignant de nombreux leaders de la mouvance wahhabite tels que ‘Abdou l-‘Azîz Ibn ‘Abdi l-Lâh Âl Chaykh (le Moufti wahhabite actuel), Ibn ‘Outhaymîn, Al-Fawzân, Sâlih Al-Louhaydân, ‘Abdou l-Lâh Ibn Ghoudayân, ‘Abdou l-Lâh Ibn Qa’oûd. Et Al-Albâni (wahhabite) lui a fait de grands éloges. A savoir :

  • ‘Abdou r-Razzâq Al-‘Afîfi qui est une référence incontournable du wahhabisme a confirmé l’égarement d’Ibn Taymiyah concernant sa croyance selon laquelle l’enfer sera anéantit. Ainsi, il a dit dans son ouvrage “Fatâwâ wa raçâ-il” : « La réalité est que l’avis de l’anéantissement de l’enfer est bien celui d’Ibn Taymiyah contrairement à ceux qui renient que cet avis est le sien » [Pour en savoir plus, consultez le livre “Al-Bourhân wa l-I’tibâr : ici]

– ‘Abdou l-Lâh Ibn Ghoudayân qui était membre du comité permanent de l’Iftâ (instance wahhabite) est né en 1345 H. et il est décédé en 1431 H. (c’est-à-dire en 2010). Il était un élève de ‘Abdou r-Razzâq ‘Afîfi et de Ibn Bâz.

– ‘Abdou l-Lâh Ibn Qa’oûd qui était membre du comité permanent de l’Iftâ (instance wahhabite) est né en 1343 et il est décédé en 1426 H. (c’est-à-dire en 2005). Il était également un élève de ‘Abdou r-Razzâq ‘Afîfi et de Ibn Bâz.

– A savoir : ces quatre personnes : Ibn Bâz, ‘Afîfî, Ibn Ghoudayân et Ibn Qa’oûd ont également émis des Fatwâ interdisant aux femmes de conduire une voiture. Voir à ce sujet :

  • Ibn Bâz (wahhabite) interdit aux femmes de conduire une voiture [voir : ici]
  • Rabî’ Al-Madkhali (wahhabite) interdit aux femmes de conduire une voiture [voir : ici]

– Ici, nous mentionnons à titre de mise en garde une Fatwâ wahhabite, dans laquelle ils interdisent le port du soutien-gorge devant des hommes ajânib (ceux qui ne sont pas mahrâm). Ainsi selon eux, la femme qui sortirait de chez elle, n’aurait pas le droit de porter un soutien-gorge sous ses vêtements car ceci serait d’après eux une source de tentation (fitnah). Pourtant le soutien-gorge est une pièce qui n’est pas apparente.

– Ce qui est étonnant c’est que les adeptes de la mouvance sectaire wahhabite n’appliquent que très peu cette Fatwâ, tout comme il n’applique que très peu la Fatwâ interdisant aux femmes de conduire. La considèrent-ils également illégitime ? Considèrent-ils également que leurs leaders du wahhabisme parlent de religion sans science ? Ou alors enfreignent-ils sciemment les interdictions propres à leur mouvance ?

– A consulter : Les groupes ayant contredit les gens de la Sounnah : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.