«

»

Juil 03

Aboû Hayyân Al-Andalouci dit que le mot «’inda» ne désigne pas un endroit pour Allâh

   

Dans son célèbre tafsîr « Al-Bahrou l-Mouhît »,  lors de l’explication de la parole de Allâh ta’âlâ : { وَلَهُ مَن فِى ٱلسَّمَـٰوَٲتِ وَٱلۡأَرۡضِ‌ وَمَنۡ عِندَهُ لَا يَسۡتَكۡبِرُونَ عَنۡ عِبَادَتِه } [soûrat Al-Anbiyâ /19], l’Imâm Aboû Hayyân Al-Andalouçi a dit :

« وعند هنا لا يراد بِها ظرف الـمكان لأنه تعالى منـزه عن الـمكان ، بل الـمعنى شرف الـمكانة وعلو الـمنـزلة »

« Ici, il n’est pas visé par «’inda» (عند) l’endroit, car Allâh ta’âlâ est exempt de l’endroit. La signification est bien l’honneur par le mérite et l’élévation de l’éminence »

 

Informations utiles :

– L’Imâm, Al-‘Allâmah (l’Illustre savant), le Moufassir (exégète), le Mouqri (spécialiste de la récitation), le Nahwiyy (spécialiste de la grammaire) Mouhammad Ibn Yoûçouf Aboû Hayyân Al-Andalouçi est né en 654 à Grenade (Espagne) et il décédé en 745 de l’hégire (رحمه الله) au Caire (Egypte) c’est-à-dire il y a environ 690 ans. C’est un savant du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imâm Ach-Châfi’i. De nombreux grands savants ont étudié auprès de lui, parmi eux : Taqiyyou d-Dîn As-Soubki, Tâjou d-Dîn As-Soubki, Badrou d-Dîn Ibn Jamâ’ah, et autres.

  • L’Imâm As-Souyoûti a dit de lui : « Il est le nahwi (spécialiste de la grammaire), le Loughawi (spécialiste de la langue Arabe), le Moufassir (spécialiste du tafsîr), le Mouhaddith (spécialiste de la transmission du hadîth), le Mouqri (spécialiste de la récitation), et l’Historien de son époque » [Al-Boughyah]
  • L’Imâm Ibn Hajar Al-‘Asqalâni a dit à son sujet : « Il est le Chaykh de son époque et le revivificateur des sciences » et il a dit aussi : « Il a une grande maîtrise du tafsîr et de ses explications » [Ad-Dourarou l-Kâminah]
  • As-Safadi a dit le concernant : « Il a une grande maîtrise du tafsîr, du hadîth, et des biographies ».
  • Ibnou l-Jazari a dit de lui : « L’Imâm, le Hâfidh, le Chaykh de la langue Arabe, des récitations, et qui est honnete et digne de confiance ».
  • Az-Zirikli a dit à son sujet : « Il compte de parmi les plus grands savants dans la langue Arabe, le tafsîr (l’exégèse du Qour-ân), le hadîth, les biographies, et les matières linguistiques». [Al-A’lâm]

– Il explique que le terme « ‘inda » lorsqu’il est employé au sujet de Allâh ne comporte pas de notion d’endroit, car Allâh en est exempt. Puis il dit que la signification est l’honneur par le mérite et l’élévation de l’éminence.

– Dans un autre passage de son tafsîr comportant le terme «’inda» attribué à Allâh, l’Imâm Aboû Hayyân donne une explication similaire en disant : «Le sens de la ‘indiyyah est le rapprochement et la proximité de [l’agrément de] Allâh ta’âlâ par le mérite et non par l’endroit» [Tafsîr du verset 206 de Soûrat al-A’râf]

– Il en est de même concernant le hadîth rapporté par Al-Boukhâri et autres :

 « لمّا قضى اللهُ الخلق كتب في كتابه فهو عنده فوق العرش: إن رحمتي غلبت غضبي »

Qui a pour sens : « Lorsque Allâh a créé le monde, Il a fait écrire un livre dont lequel il y a Sa promesse et se trouvant “‘indahou” au-dessus du Trône : « Inna Rahmatî sabaqat ghadabî ». Ici, le terme ” ‘Indahou” ne vient pas dans le sens de l’endroit, mais dans le sens de l’honneur, comme l’ont mentionné certains savants. Parmi eux :

  • Le Hâfidh Al-‘Irâqi (826 H.) a dit : « Concernant Sa parole “فهو عنده فوق العرش ” (fahouwa ‘indahou fawqa l-‘Arch), il est indispensable d’interpréter le terme “عنده” (‘indahou) hors de son sens apparent car ce sens indiquerait la présence physique, alors que Allâh est exempt de l’établissement (istiqrâr), d’être dans un endroit ou une direction. Donc le mot “عنده” (‘indahou) dans le contexte mentionné, ne désigne pas un lieu mais signifie l’honneur par le statut. Par conséquent la bonne explication de la parole du Prophète est que le Livre est situé dans un endroit honoré par Allâh.» [Dans son livre Tarhou t-Tathrîb fî charhi t-Taqrîb]
  • Le Mouhaddith ‘Abdou l-Lâh Al-Harari a dit : « Ce qui est visé par “عنده” (‘indahou) ici c’est la marque d’honneur, tout comme dans Sa parole ta’âlâ au sujet de Âciyah : [رَبِّ ابْنِ لِي عِندَكَ بَيْتََا فِي الْجَنَّةِ] (Rabbi bni lî ‘indaka baytan fi l-jannah) [Soûrat At-Tahrîm / 11] qui a pour sens: “Seigneur, fais construire pour moi une maison, dans l’endroit que Tu honores (‘indaka), au paradis”» [dans son livre Ad-Dourratou l-Bahiyyah fî Halli l-Alfhâfi l-‘Aqîdah at-Tahâwiyyah]

Quant au sens de : « ‘Inna Rahmatî sabaqat ghadabî » c’est : certes les manifestations de Ma volonté de miséricorde sont plus nombreuses que les manifestations de Ma volonté de châtier.

– L’Imâm Badrou d-Dîn Ibnou Jamâ’ah, après avoir cité une série de versets et de hadîth dans lesquels le terme ‘inda est attribué à Allâh, il a dit : «Dans tout cela, le sens n’est pas la ‘indiyyah par la direction, mais il s’agit d’une ‘indiyyah d’honneur, de glorification, de secours, et de grâce et non une ‘indiyyah de localisation et d’endroit. Le fait que Allâh (Ar-Rabb) soit “‘inda” en terme de direction et d’endroit est impossible par unanimité (ijmâ’)» [Dans son livre Îdâhou d-Dalîl]

– Lorsque le mot «’inda» est employé au sujet d’une créature, généralement, son sens est : « chez » ou « auprès », mais il peut également avoir d’autres sens. Même au sujet des créatures le mot «’inda» n’a pas toujours le sens de l’endroit.

– Dans d’autres passages de son ouvrage l’Imâm Aboû Hayyân confirme le fait que Allâh existe sans endroit ni direction [voir : ici] et [voir : ici]. Il est également connu pour avoir dénoncé l’égarement d’Ibn Taymiyyah qui est son contemporain, concernant sa croyance selon laquelle Allâh serait assis sur le trône [Retrouvez l’article : ici].

(2 commentaires)

  1. Sunnite

    قال العلامة الفقيه المحدّث الشيخ عبد الله الهرري في صريح البيان في الرد على من خالف القرءان: ص62، ما نصه [وأما معنى “عنده” المذكور في الحديث فهو للتشريف كما في قوله تعالى:{فِي مَقْعَدِ صِدْقٍ عِنْدَ مَلِيكٍ مُقْتَدِرٍ} [سورة القمر/55]، وقد أثبت اللغويون أن “عند” تأتي لغير الحيّز والمكان، فكلمة “عند” في هذا الحديث لتشريف ذلك المكان الذي فيه الكتاب].

    وقال الحافظ المحدّث ولي الدين أبو زرعة أحمد بن عبد الرحيم العراقي (826هـ) في طرح التثريب: كتاب القضاء والدعاوى، باب تسجيل الحاكم على نفسه: 8/84 ما نصه [وقوله ـ أي النبي [فهو عنده فوق العرش] لا بد من تأويل ظاهر لفظة “عنده” لأن معناها حضرة الشىء والله تعالى منزه عن الاستقرار والتحيّز والجهة، فالعنديّة ليست من حضرة المكان بل من حضرة الشرف أي وضع ذلك الكتاب في محل معظّم عنده].

  2. Sunnite

    قال أبو حيان في تفسيره

    { إن الذين عند ربك لا يستكبِرون عن عبادته ويسبّحونه وله يسجدون }
    هم الملائكة عليهم السلام ومعنى العنديّة الزّلفى والقرب منه تعالى بالمكانة لا بالمكان

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.