«

»

Sep 17

Zakir Naik félicite les athées pour leur athéisme

[Attention : ceci est un article de mise en garde contre des propos contraires à l’Islâm]

Dans l’une de ses conférences retransmise sur sa chaîne « Peace Tv », Zakir Naik a dit :

« Quand je discute avec un athée et qu’il me dit qu’il ne croit pas en Dieu, la première chose que je fais c’est le féliciter »

Puis après ce premier dérapage il ajoute : « Je félicite l’athée car il a déjà prononcé la moitié de l’attestation de foi Islamique « lâ ilâha » – « il n’y a pas de divinité » et la seul chose qu’il lui manque c’est « illa l-Lâh » – « si ce n’est Allâh  »

Informations utiles :

-Zakir Naik : Zakir ‘Abdou l-Karîm Naik est un conférencier Indien qui est né en 1965 à Bombay. Il est le fondateur de la chaîne satellite « Peace Tv » qui diffuse ses conférences. Il est proche de la mouvance sectaire Wahhabite.

– Ici, il dit ouvertement qu’il félicite l’athée (celui qui renie l’existence de Allâh) pour sa mécréance. Il ajoute qu’il félicite celui qui dit la parole “lâ ilâha” (qui signifie : Il n’y a pas de dieu) alors que ceci est une affirmation manifeste de mécréance et qui est le contraire du premier témoignage “lâ ilâha illa l-Lâh”.

– Les savants ont dit que dans la parole “lâ ilâha illa l-Lâh” il y a la négation de la divinité pour autre que Allâh et la confirmation de la divinité pour Allâh lui seul.

– De plus les savants de l’Islâm ont donné une règle qui est “ar-ridâ bi l-koufri koufr”, c’est-à-dire que le fait de se réjouir, d’accepter ou d’agréer la mécréance, cela fait sortir de l’islâm. Cette règle sur laquelle les savants sont en accord, a été mentionnée par :

  • L’Imâm Aboû Hanîfah comme le rapporte de lui l’Imâm Ibn Noujaym dans son livre “Al-Bahrou r-Râ-iq”;
  • L’Imâm Al-Moutawalli comme le rapporte de lui l’Imâm An-Nawawi dans son livre “Rawdâtou t-Tâlibîn”
  • L’Imâm Al-Qourtoubi dans son tafsîr ;
  • L’Imâm An-Nawawi dans son livre “Rawdâtou t-Tâlibîn” ;
  • Le Faqîh Badrou r-Rachîd dans son épître “Riçâlatoun fi Alfâdhi l-Koufr” ;
  • Le Chaykh Ibn Hajar Al-Haytami dans son livre “Al-I’lâm” ;
  • Le Chaykh Moullâ ‘Ali Al-Qârî dans son livre “Mirqâtou l-Mafâtîh”;
  • L’Imâm Ibnou ‘Âbidîn dans son livre “Raddou l-Mouhtâr”;
  • Le Mouhaddith Al-Harari dans son livre “Qawâ’id Mouhimmah”;
  • Et de nombreux autres…

– La preuve de cela est tirée du Qour-ân. Allâh ta’âlâ dit :

{وَلا يَرْضَى لِعِبَادِهِ الْكُفْرَ}

[Soûrat Az-Zoumar /  7] Sens en français : « Et Allâh n’agrée pas la mécréance pour Ses esclaves ». On comprend de ce verset que Allâh a interdit la mécréance à Ses esclaves et qu’Il n’agrée pas qu’une personne se maintienne sur la mécréance.

– Et Allâh ta’âlâ dit :

{مَنْ شَرَحَ بِالْكُفْرِ صَدْراً فَعَلَيْهِمْ غَضَبٌ مِنَ اللهِ}

[Soûrat An-Nahl / 106] Sens en français : « Ceux qui ouvrent leur cœur à la mécréance, subiront le châtiment de Allâh »

– De plus l’athéisme (al-Ilhâd) est la pire de toute les sortes de mécréance.

– Comment une personne peut-elle se rejouir et féliciter celui qui renie la divinité à Allâh alors que le prophète a dit :

« أمرت أن أقاتل الناس حتى يشهدوا أن لا إله إلا الله وأني رسولُ الله»

[rapporté par Al-Boukhâri et Mouslim] Sens en français: « J’ai eu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est de dieu que Allâh et que je suis le Messager de Allâh. ».

– Sachez également que Zakir Naik s’est singularisé de la voie des musulmans sur de nombreux autres sujets tels que :

  • La croyance en Allâh : il prétend que Allâh est établit sur le trône et qu’Il serait dans le ciel ;
  • Le fait de prétendre qu’il est en capacité de citer 1000 choses que Allâh ne peux pas faire ;
  • Le jugement du tabarrouk et du tawassoul ;
  • Le fait d’inviter les gens a critiquer l’Islâm et le Qour-ân ;
  • et d’autres sujets (ceci fera l’objet d’article إن شاء الله)

(2 commentaires)

  1. Mouhammad Abdoul jalil Diaby

    Salamoun alaikoum.
    Je suis souvent les débats du Dr naik, et le fait de féliciter un athée qui dit qu’il ne croit pas en aucun dieu est une méthodologie d’approche ou d’attirance de ce dernier dans le débat, à mon avis.

    1. Sunnite

      wa ‘alaykoumou s-salâm, il s’agit d’une méthodologie d’approche ou d’attirance qui est contraire à l’islâm. Car le fait de féliciter quelqu’un pour sa mécréance, cela fait sortir de l’islâm. Les savants ont dit “Ar-Ridâ bi l-Koufri Koufr” le fait d’agréer la mécréance est de la mécréance.
      Il n’y a rien de louable dans ce qu’a fait Zakir car il a fait quelque chose qui est du pur égarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.