«

»

Juil 29

La version de l’Imam Malik concernant le hadith de la femme esclave (jariyah)

Mouwatta imam Malik   Hadith de la femme esclave - Imam Malik - Mouwatta

Dans son célèbre ouvrage « Al-Mouwatta » l’Imam Malik rapporte le hadith suivant :

« وحدثني مالك عن بن شهاب عن عبيد الله بن عبد الله بن عتبة بن مسعود ان رجلا من الأنصار جاء إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم بجارية له سوداء فقال يا رسول الله ان علي رقبة مؤمنة فإن كنت تراها مؤمنة اعتقها فقال لها رسول الله صلى الله عليه وسلم أتشهدين ان لا إله إلا الله قالت نعم قال أتشهدين ان محمدا رسول الله قالت نعم قال أتوقنين بالبعث بعد الموت قالت نعم فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم اعتقها »

Ce qui a pour sens : « ‘Oubaydi l-Lah Ibn ‘Abdou l-Lah ‘Outbah Ibn Mas’oud a rapporté qu’un homme de parmi les Ansar est venu auprès du Messager de Allah (salla l-lahou ‘alayhi wa sallam) avec une esclave de couleur noir. Puis il a dit « Ô Messager de Allah, j’ai à affranchir une esclave, si celle-ci est croyante, je la libérerai ». Le Messager de Allah (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) s’adressant à l’esclave lui dit : « Témoignes-tu qu’il n’est de dieu que Allah ? » , elle répondit « oui », Il lui dit ensuite : « Témoignes-tu que Mouhammad est le Messager de Allah ? », elle répondit « oui ». Puis il lui dit « Crois-tu à la résurrection après la mort ? », elle répondit « oui ». Le Messager de Allah salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam dit alors « elle est croyante ».

Informations utiles :

– L’Imam, le spécialiste de la science du Hadith, le Moujtahid –jurisconsulte–,  Malik Ibnou Anas est l’un des plus grand savants de notre communauté, il est une référence incontournable pour tous musulman. C’est un Salaf (C’est à dire qu’il a vécu dans les trois premiers siècles de l’Hégire), il est né en 93 et il est décédé en 179 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a environ 1255 ans. Il est l’Imam de l’école (madh-hab) Malikite.

– Voir sa biographie : ici .

– Cette version du hadith de la femme esclave est la plus fiable. En effet ce hadith a été rapporté selon plusieurs versions qui sont incompatible les unes avec les autres.  Selon une version le prophète aurait demandé « ayna l-Lah ? » selon une autre version il aurait demandé « man rabbouki ?», selon une autre version encore cette femme esclave était muette et elle aurait montré le ciel du doigt, et selon la version ci-dessus, le prophète salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam lui a demandé si elle témoignait.

– Cette version en plus de posséder la chaîne de transmission la plus courte (2 personnes avant l’Imam Malik),  elle est en conformité avec les autres textes de la chari’ah tel que le hadith moutawatir qui a été rapporté par As-Souyouti dans son livre “Al-Azharou l-Moutanathirah“ et d’autres que lui d’après quinze compagnons dont Ibnou ‘Oumar, qui est :

« أُمِرْتُ أَنْ أُقَاتِلَ النَّاسَ حَتَّى يَشْهَدُوا أَن لاَّ إِلَهَ إِلاَّ اللهُ وَأَنَّ مُحَمَّدا رَّسُولُ اللهِ »

Ce qui signifie : « J’ai eu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est de dieu que Allah et que Mouhammad est le Messager de Allah ».

– En effet, il est connu par l’ensemble des musulmans et confirmé selon la chari’ah (loi musulmane) que la personne est jugée musulmane en témoignant qu’il n’est de Dieu que Allah, et en témoignant que Mouhammad est le Messager de Allah, et en joignant la foi à ce témoignage.

– Retrouvez d’autres articles au sujet du hadith de la femme esclave : ici .

1 comment

  1. Sunnite

    Dans son Kitâb al-‘Oulouww Adh-Dhahabi rapporte également ce hadîth et le déclare (sahîh) authentique :


    حديث مرفوع: وَقَالَ عَبْدُ الرَّزَّاقِ حَدَّثَنَا مَعْمَرٌ ، عَنِ الزُّهْرِيِّ ، عَنْ عُبَيْدِ اللَّهِ بْنِ عَبْدِ اللَّهِ ، عَنْ رَجُلٍ مِنَ الأَنْصَارِ أَنَّهُ جَاءَ بِأَمَةٍ سَوْدَاءَ ، فَقَالَ : ” يَا رَسُولَ اللَّهِ ، إِنَّ عَلَيَّ عِتْقَ رَقَبَةٍ مُؤْمِنَةٍ ، فَإِنْ كُنْتَ تَرَى هَذِهِ مُؤْمِنَةً أَعْتِقُهَا . فَقَالَ : أَتَشْهَدِينَ أَنْ لا إِلَهَ إِلا اللَّهُ ؟ قَالَتْ نَعَمْ . قَالَ : أَتَشْهَدِينَ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللَّهِ ؟ قَالَتْ : نَعَمْ . قَالَ : أَتُؤْمِنِينَ بِالْبَعْثِ ؟ قَالَتْ : نَعَمْ . قَالَ : أَعْتِقْهَا ” . هَذَا حَدِيثٌ صَحِيحٌ ، أَخْرَجَهُ ابْنُ خُزَيْمَةَ فِي التَّوْحِيدِ لَهُ .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam *