«

»

Déc 11

L’Imâm Mâlik confirme qu’il est permis de s’orienter vers la Tombe du Prophète pour faire des invocations

      

Dans son livre Ach-Chifâ (page 288 et 289 de cette édition) Al-Qâdî ‘Iyâd rapporte que le Calife Aboû Ja’far Al-Mansoûr lorsqu’il a effectué le pèlerinage et a visité la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم), il a interrogé l’Imâm Mâlik en lui disant :

« يا أبا عبد الله، أستقبل القبلة ، وأدعو أم أستقبل رسول الله – صلى الله عليه وسلم – ؟

فقال : ولم تصرف وجهك عنه ، وهووسيلتك ، ووسيلة أبيك آدم – عليه السلام – إلى الله – تعالى – يوم القيامة ؟ بل استقبله ، واستشفع به ، فيشفعه الله. قال الله تعالى :  {وَلَوْ أَنَّهُمْ إِذْ ظَلَمُوا أَنْفُسَهُمْ جَاءُوكَ فَاسْتَغْفَرُوا اللهَ وَاسْتَغْفَرَ لَهُمُ الرَسُولُ لَوَجَدُوا اللهَ تَوَّابًا رَحِيمًا} »

« Ô Abâ ‘Abdi l-Lâh, est-ce que je m’oriente vers la Qiblah pour faire des invocations, ou je m’oriente vers le Messager de Allâh (صلى الله عليه وسلم) ? »

Il (c’est-à-dire l’Imâm Mâlik) lui a répondu : « Pourquoi détournerais-tu ton visage de lui, alors qu’il est ta waçîlah (le moyen grâce auquel tu espères être exaucé) par Allâh ta’âlâ et la waçîlah de ton père Âdam  (عليه السلام) le Jour du Jugement ?! Oriente-toi plutôt vers lui et demande son intercession, Allâh le fera intercéder.
Allâh ta’âlâ dit (ce qui a pour sens)  :  { Si, ayant été injustes envers eux-mêmes, ils venaient auprès de toi pour demander le pardon à Allâh, et le Messager demandait le pardon pour eux, ils sauraient que Allâh est Celui Qui accepte le repentir et Qui fait miséricorde } ».


Informations utiles :

– Le Qâdî ‘Iyâd : Abou l-Fadl ‘Iyâd ibnou Moûçâ ibnou ‘Iyâd al-Yahsoubi est un grand savant Malikite. Il est né en 476 et il est décédé en 544 de l’hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans.

– Son ouvrage Ach-Chifâ est très connu, le titre complet du livre est « Ach-Chifâ bi ta’rîfi houqoûq al-Moustafâ ».

– L’Imâm, le spécialiste de la science du Hadîth, le Moujtahid –jurisconsulte–,  Mâlik Ibnou Anas est l’un des plus grand savants de notre communauté, il est une référence incontournable pour tous musulman. C’est un Salaf (C’est à dire qu’il a vécu dans les trois premiers siècles de l’Hégire), il est né en 93 et il est décédé en 179 de l’Hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a environ 1255 ans. Il est l’Imâm de l’école (madh-hab) Malikite. Consultez sa biographie : ici.

– Al-Qâdî ‘Iyâd a rapporté ce récit avec une chaîne de transmission sahîh (authentique) comme l’ont précisé le Hâfidh Ibnou Hajar Al-‘Asqalâni et le Chaykh Az-Zourqâni. Ce récit a également été rapporté par d’autres savants, ceci fera l’objet d’articles (إن شاء الله).

– Ce récit nous confirme qu’il est permis de visiter la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم) et que cela était une habitude chez les musulmans des premières générations (Salaf). Et ceci conformément au Hadîth du Prophète (صلى الله عليه وسلم) :

« مَن زَارَ قَبْرِي وَجَبَتْ لَهُ شَفَاعَتِي »

Qui a pour sens : « Celui qui visite ma tombe bénéficiera de mon intercession » [Ce hadîth est rapporté par un grand nombre de houffâdh (spécialistes de la science du hadîth). Parmi eux il y a le Hâfidh Ad-Dâraqoutni, le Hâfidh Al-Bazzâr et le Hâfidh Al-Bayhaqi. Parmi les savants qui ont authentifié ce hadîth, il y a le Hâfidh Taqiyyou d-Dîn As-Soubki, le Hâfidh Al-‘Alâ-i, le Hâfidh As-Souyoûti, le Hâfidh As-Sakhâwi, le Hâfidh As-Samhoûdi et beaucoup d’autres. Adh-Dhahabi a été en accord avec eux.] [Consultez ici l’extrait du livre du Qâdî ‘Iyâd]

– Al-Qâdî ‘Iyâd rapporte dans ce même ouvrage (Ach-Chifâ), l’unanimité des musulmans sur le fait qu’il est recommandé d’aller visiter la tombe du prophète (صلى الله عليه وسلم) [Consultez l’article : ici]. D’autres savants ont également dit cela, tels que l’Imâm An-Nawawi, l’Imâm Taqiyyou d-Dîn As-Soubki, l’Imâm Taqiyyou d-Dîn Al-Housni, le Chaykh Ibnou Hajar Al-Haytami et autres…

– Il est d’ailleurs confirmé que des compagnons se rendaient à la tombe du prophète pour y effectuer des invocations. Cela est rapporté par Al-Bayhaqi, par Ibnou Kathîr [voir l’article : ici], Ibn Hajar Al-‘Asqâlani, Adh-Dhahabi [voir l’article : ici], Taqiyyou d-Dîn Al-Housni [voir l’article : ici] et beaucoup d’autres.

– Ceux qui déclarent mécréant la personne du simple fait qu’elle a eu pour destination la tombe du Messager (صلى الله عليه وسلم) ou d’un saint, pour le tabarrouk (la recherche des bénédictions) ou le tawassoul (supplication par le degré), ceux-là ont ignoré la signification de l’adoration (‘ibâdah). Ils ont contredit la croyance qu’ont les musulmans. Les musulmans, qu’ils fassent partie du Salaf ou du Khalaf, ont depuis toujours visité la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم).

– Le tawassoul, c’est demander à Allâh qu’une chose profitable se réalise ou qu’une chose nuisible cesse par l’évocation du nom d’un prophète ou d’un saint, en honneur pour celui par le degré duquel est fait le tawassoul. Faire le tawassoul par le Prophète, un saint ou les œuvres de vertu est une chose qui est permise par unanimité dans la Loi de l’Islâm et qui comporte des récompenses. [Voir la parole de l’Imâm As-Soubki à ce sujet : ici]

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Gaiffe

    Baraka l-Lahoufikoum pour vos publications que Allah vous donnent un haut degré de science de Religion

  2. ahmed

    :

    barak allahou fikoum

  3. Sadek lerbout

    Encore et encore des delils barik Allah fikoum !

  4. Sunnite

    Le verset utilisé par l’Imâm Mâlik est Soûrat An-Niçâ / 64.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.