«

»

Oct 16

La voix de la femme n’est pas une ‘awrah (intimité) [Hadîth rapporté par Al-Hâkim]

   

Dans son recueil de hadîth « Al-Moustadrak » (tome 4 page 92 de cette édition) le Hâfidh Al-Hâkim a rapporté d’après Al-Ahnaf Ibnou Qays qu’il a dit :

« سمعت خطبة أبي بكر الصديق وعمر بن الخطاب وعثمان بن عفان وعلي بن أبي طالب رضى الله عنهم والخلفاء هلم جرا إلى يومي هذا فما سمعت الكلام من فم مخلوق أفخم ولا أحسن منه من في عائشة رضى الله عنها »

« J’ai entendu le discours de Aboû Bakr As-Siddîq, celui de ‘Oumar Ibnou l-Khattâb, celui de ‘Outhmân Ibnou ‘Affân, celui de ‘Ali Ibnou Abi Tâlib (رضى الله عنهم), et de tous les califes jusqu’à ce jour ; et je n’ai pas entendu de la bouche de quelqu’un quelque chose qui soit imposant ou meilleur que les paroles que j’ai entendues de la bouche de ‘Â-ichah (رضى الله عنها) »

 

Informations utiles :

– L’Imâm, le Hâfidh Aboû ‘Abdi l-Lâh Mouhammad Ibnou ‘Abdou l-Lâh Al-Hâkim An-Nayçâboûri est né en 321 à Nayçâboûr et il est décédé en 405 de l’Hégire à Nayçâboûr également (رحمه الله), c’est-à-dire il y a environ 1030 ans. Il était du madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imâm Ach-Châfi’i. Il est très connu dans la science du hadîth, et son ouvrage le plus réputé est son recueil de hadîth « Al-Moustadrak ‘ala s-Sahîhayn » dans lequel il rapporte des hadîth selon les conditions d’acceptation de l’Imâm Al-Boukhâri et de l’Imâm Mouslim.

– Ce hadîth fait partie des nombreuses preuves sur lesquels se sont basé les savants des 4 écoles pour dire que la voix de la femme n’est pas une intimité (‘awrah). En effet l’avis qui est pris en considération est que la voix de la femme n’est pas une chose qu’elle devrait cacher en présence des hommes.

– Parmi les savants qui ont confirmé cet avis il y a l’Imâm Ibnou Hajar Al-‘Asqalâni, l’Imâm Mourtadâ Az-Zabîdi, l’Imâm An-Nawawi, l’Imâm Ibnou ‘Âbidîn, le Chaykh Zakariyâ Al-Ansâri Ach-Châfi’i, le Moufassir Ar-Râzi et de nombreux autres grands savants. Ceci fera l’objet d’articles (إن شاء الله).

– Comment dire que la voix de la femme est une ‘awrah alors que ‘Â-ichah , la femme du prophète (صلى الله عليه وسلم), faisait des discours devant des hommes et, qui plus est, des compagnons. En effet, il a été rapporté que ‘Â-ichah parlait aux hommes en leur disant le hadîth du Messager de Allâh (صلى الله عليه وسلم) et elle leur donnait les fatwa (les avis de jurisprudence). De plus il a été confirmé dans d’autres hadîth que les femmes du prophète (صلى الله عليه وسلم) rapportaient les nouvelles aux hommes.

– Donc le jugement au sujet de la voix de la femme, c’est qu’elle n’est pas une ‘awrah (intimité), sauf pour celui qui trouve du plaisir en entendant leur voix ; dans ce cas il lui est interdit de l’écouter.

(1 commentaire)

  1. femme musulmane

    slt ^^ interessant l’billet :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.