«

»

Juil 27

Le Hâfidh Al-Karmâni dit que la parole “fi s-samâ ” ne doit pas être prise au sens apparent, et que Allâh est sans endroit

   

Dans son commentaire du Sahîh de Al-Boukhâri «Fath Al-Bârî » (tome 13 p 412 de cette édition), lors de l’explication du Hadîth dans lequel Zaynab Bintou Jahch (l’épouse du Prophète) a dit : « إن الله أنكحنى في السماه », l’Imâm Ibnou Hajar Al-‘Asqâlani rapporte que le Hâfidh Al-Karmâni a dit :

« قوله “في السماء” ظاهره غير مراد، إذ الله منـزه عن الحلول في الـمكان، لكن لما كانت جهة العلو أشرف من غيرها أضافها إليه إشارة إلى علو الذات والصفات »

« Le sens apparent de Sa parole (fi s-samâ) n’est pas le sens qui est visé car Allâh est exempt de l’incarnation dans un endroit et comme la direction du haut est une direction honorable, plus honorable que les autres directions, cela est une attribution qui indique l’exemption de toutes imperfections de l’Être et des attributs ».

Informations utiles :

– Le Chaykh, le Hâfidh (spécialiste de la science du Hadîth) Chams ad-Dîn Mouhammad Ibnou Yoûçouf connu sous le nom de Al-Karmâni Al Baghdâdi est né en 717 et il est décédé en 786 de l’Hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a environ 650 ans. Il est l’un des commentateurs du Sahîh de Al-Boukhâri.

– Le sens apparent de la parole « fi s-samâ » signifie «dans le ciel» ou «au-dessus du ciel», mais le Hâfidh Al-Karmâni dit bien que ce n’est pas le sens apparent qui est visé dans ce hadîth, car Allâh n’est pas dans un endroit.

– Le sens de la parole de Zaynab  « إن الله أنكحنى في السماه » est que Allâh l’a donné en mariage, et que ce mariage est cité dans le Qour-ân (dans le verset 37 de Sourat Al-Ahzâb), car c’est du ciel que descend la révélation. De plus il existe une autre version de ce hadîth qui confirme cette explication, qui est rapporté par At-Tabari, As-Souyoûti, At-Tirmidhi et d’autres dans lequel Zaynab a dit « أنا الذي نزل تزويجي » ce qui a pour sens : « Je suis celle dont le mariage a été révélé ».

– Chaykhou l-Islâm, Amîr al-Mouminîn fi l-Hadîth (le Prince des croyants dans la science du Hadîth) Chihâbou d-Dîn Abou l-Fadl Ahmad Ibnou ‘Ali Ibnou Hajar Al-‘Asqâlani est né en 773 et il est décédé en 852 de l’hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a environ 580 ans. C’est un très grand spécialiste de la science du Hadîth qui a écrit de nombreux ouvrages. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imâm Ach-Châfi’i. Consultez sa biograhie : ici.

– Son livre « Fath Al-Bârî » est incontournable, c’est l’un des plus célèbres commentaires du Sahîh Al-Boukhâri.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.