«

»

Avr 17

Al-Qâdî Aboû Bakr Ibn Al-‘Arabi dénonce ceux qui suivent la croyance de Pharaon

Ibn Al 'Arabi - Charh Tirmidhi   Ibn Al 'arabi - Pharaon et les mouchabbihah

Dans son commentaire du recueil de hadîth de l’Imâm At-Tirmidhi « ‘‘Âridatou l-Ahwadhi », Al-Qâdî Aboû Bakr Ibnou l-‘Arabi a dit :

« قالوا – اي المشبة -: ” اجتمعت الموحدة على انهم يرفعون ايديهم في الدعاء الى السماء ولو لا ما قال موسى الهي في السماء لفرعون ما قال يا همان ابنلي صرحا ” قلنا كذبتهم على موسى ما قالها قط ومن يوصلكم اليه انما أنتم أنباع فرعون الذي اعتقد أن الباري في جهة فأراد أن يرقي اليه بسلم فيهنيكم أنكم من أتباعه و أنه إمامكم »

« [Les assimilationnistes] ont dit [mensongèrement] que : Les musulmans qui croient en l’Unicité de Dieu ont été d’accord sur le fait qu’ils lèvent les mains vers le ciel pour les invocations car Moûçâ a dit “ Allâh est aux cieux ‘’ quand il s’est adressé à Pharaon, et Pharaon lui a répondu : Ô Hâmân, construis-moi une Tour.

Nous [Les musulmans de Ahlou Sounnah] leur répliquons : Vous mentez car Moûçâ n’a jamais dit cela. Comment auriez-vous pu savoir que Moûçâ pouvait dire cela ?! Vous n’êtes que des gens qui suivent Pharaon qui a eu pour croyance que le Créateur est dans une direction et il a voulu ainsi monter sur une échelle selon lui vers Dieu ! Il vous suffit comme rabaissement que vous êtes des gens qui le suivent et qu’il est votre Imam. »

Informations utiles :

– L’Imâm, le Hâfidh (spécialiste du Hadîth), Al-Qâdî (le juge) Aboû Bakr Mouhammad Ibnou ‘AbdilLâh Ibnou l-’Arabi Al-Ichbîli Al-Andalouçi Al-Mâliki est né en 468 à Séville (Espagne) et il décédé en 543 de l’Hégire (رحمه الله) à Fès (Maroc), c’est-à-dire il y a environ 900 ans.

  • Adh-Dhahabi a dit de lui : « L’Imâm, l’illustre savant (Al-‘Allâmah), le Hâfidh (spécialiste de la science du hadîth), le Qâdî (juge) ». [Siyar A’lâmi n-Noubalâ]

– Ici il dénonce l’un des arguments des mouchabbihah (assimilationnistes) qui prétendent que Allâh serait dans la direction du haut, en se basant sur la parole de Pharaon le maudit.

– Les musulmans ont été unanimes sur le fait que Allâh n’est pas dans une direction, ni dans un endroit, et ils ont été unanimes a confirmer l’égarement évident de Pharaon.

– Ces assimilationnistes fondent leur croyance sur les prétentions de Pharaon, alors que Allâh ta’âlâ dit dans soûrat Al-Ghâfir/46 :

{ النارُ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا غُدُوّاً وَعَشِيًّا وَيَوْمَ تَقُومُ السَّاعَةُ أدْخِلُوا ءَالَ فِرْعَوْنَ أَشَدَّ العَذَابِ}
Ce qui a pour sens : « Ils sont exposés au feu matin et soir et le jour où arrivera l’Heure, faites entrer ceux qui ont suivi Pharaon dans le plus intense châtiment ».

– Comment après cela, ces gens là peuvent-ils délibérément délaisser le tawhîd pour se baser sur la parole d’un homme égaré que Allâh a maudit !?

– De nombreux savants ont dénoncé la mauvaise compréhension de Pharaon reprise par les moujassimah (corporalistes) pour tenter de justifier leur croyance, parmi eux :

  • L’Imâm Al-Qourtoubi a dit dans son tafsir, concernant la mauvaise croyance de Pharaon : « Il s’est illusionné que Allâh serait un corps que les directions englobent et comme il prétendait la Divinité, il croyait que la divinité était représentée par l’établissement dans un endroit honoré ».
  • Le Chaykh As-Sâwi a dit dans son livre « Hâchiyyatou s-Sâwi » : « En raison de sa faiblesse et de sa laideur d’esprit, Pharaon s’est imaginé que le Seigneur de Moûçâ était au ciel et qu’il était donc possible de monter vers lui ».
  • L’Imâm Ar-Râzi a dit dans son Tafsîr : « Pharaon a donc fait croire aux gens que Moûçâ disait que son Dieu est au ciel, et ceci est encore une des ruses de Pharaon, de sa mauvaise foi et de sa méchanceté».
  • L’Imâm Al-Kawthari a dit en réplique aux moujassimah qui se basent sur les dires de Pharaon : « Vous n’êtes que des gens qui suivent Pharaon qui a eu pour croyance que Le Créateur est dans une direction et il a voulu ainsi monter sur une échelle selon lui vers Dieu ! Il vous suffit comme rabaissement que vous êtes des gens qui le suivent et qu’il est votre Imâm. » [Maqalât Al-Kawthari]
  • Il est parvenu dans le livre « At-Tawfîq ar-Rabbânî fî raddi ‘alâ Ibni Taymiyyah al-Harrâni » [qui est un livre de mise en garde contre les égarements d’Ibnou Taymiyyah] composé par un groupe de savants : «  Ibn Taymiyyah a confirmé la direction à Allâh ta’âlâ en suivant en cela ses prédécesseurs corporalistes (moujassimah) en se basant sur la parole de Allâh ta’âla, mentionnant les dires de Phararon [sens en français] : « Ô Hâmân bâtis pour moi une tour : peut-être atteindrai-je les voies, les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moûçâ, mais je pense que celui-ci est menteur » Cela a été rapporté de lui (Ibn Taymiyyah) par son contemporain le Hâfidh Ahmad Ibn Yahyâ Al-Kilâbi dans sa riçâlah » [Retrouvez l’article : ici].

– Pour en savoir plus, consultez :

– Voir aussi l’explication des savants de l’Islam sur : le fait de lever les mains vers le ciel durant les invocations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.