Archives du mot-clé : habashes

Nov 21

Le Chaykh ‘AbdoulLâh Al-Harari explique le jugement des innovations

          Dans son livre « Ar-Rawâ-ihou z-Zakiyyah fî Mawlidi khayri l-Bariyyah » (les senteurs pures dans la commémoration de la naissance de la meilleur des créatures), le Chaykh ‘Abdoul-Lâh Al-Harari a dit : « فصل في تحقيق معنى البدعة وحكمها : اعلم أن البدعة لغة ما أحدث على غير مثال سابق يقال: جئت بأمر بديع …

Lire la Suite »

Juil 30

Le Chaykh ‘Abdou l-Lah Al-Harari explique l’Istiwa de Allah

    Dans son livre “As-Siratou l-Moustaqim”, le Chaykh ‘Abdoul-Lah Al-Harari a dit : « L’exégèse de la ‘ayah : {الرَّحْمَنُ عَلَى الْعَرْشِ اسْتَوَى} (Ar-Rahmanou ‘ala l-‘archi stawa) :  Il est un devoir de faire l’exégèse de cette ‘ayah dans un sens autre que celui de l’établissement (al-istiqrar), de la position assise (al-joulouss) ou de ce qui est de …

Lire la Suite »

Fév 22

Le Chaykh Al-Harari confirme qu’il est permis de faire le tabarrouk par les traces physiques du Prophète

    Dans son livre “As-Siratou l-Moustaqim”, le Chaykh ‘Abdoul-Lah Al-Harari a dit : « اعلم أن الصحابة رضوان الله عليهم كانوا يتبركون بآثار النبي صلى الله عليه وسلم في حياته وبعد مماته ولا زال المسلمون بعدهم إلى يومنا هذا على ذلك وجواز هذا الأمر يعرف من فعل النبي    صلى الله عليه وسلم وذلك أنه صلى …

Lire la Suite »

Fév 06

Le Chaykh ‘Abdou l-Lâh Al-Harari fait l’éloge du Mawlid

    Dans son livre « Ar-Rawâ-ihou z-Zakiyyah fî Mawlidi khayri l-Bariyyah » (les senteurs pures dans la commémoration de la naissance de la meilleur des créatures), le Chaykh ‘Abdoul-Lâh Al-Harari a dit : « فصل في الاحتفال بالمولد الشريف، وذكر أدلة جوازه : من البدع الحسنة الاحتفال بمولد رسول الله صلى الله عليه وسلم، فهذا …

Lire la Suite »

Jan 16

Le Chaykh ‘Abdou l-Lah Al-Harari confirme le fait que Allah existe sans endroit et sans direction

    Dans son livre As-Siratou l-Moustaqim, le Chaykh ‘Abdoul-Lah Al-Harari a dit : « Allah ta’ala n’a pas besoin des mondes, c’est-à-dire qu’Il Se passe de tout ce qui est autre que Lui éternellement sans début et sans fin. Il n’a donc pas besoin d’un endroit où se tenir, ni d’une chose pour s’y incarner, ni …

Lire la Suite »