Ibn ‘Abbâs explique le terme “salât” lorsqu’il est attribué à Allâh [Al-Qâdî ‘Iyâd]

ach-chifa-qadi 3iyad   qadi 'iyad - ibn 'abbas - salat - prière

Dans son livre Ach-Chifa (page 302 de cette édition) Al-Qâdî ‘Iyâd a dit :

« قال الله تعالى :{إِنَّ الله وَمَلَائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ}
قال ابن عباس : معناه : إن الله و ملائكته يباركون على النبي .وقيل : إن الله يترحم على النبي ، وملائكته يدعون له .»

« Allâh ta’âlâ dit : « Inna l-Lâha wa malâ-ikatahou yousalloûna ‘ala n-Nabiyy »

Ibnou ‘Abbâs a dit : cela signifie que Allâh et Ses anges accordent des bénédictions au prophète. Et il a été dit que cela signifie que Allâh fait miséricorde au prophète et que les anges font des invocations en Sa faveur. »

Informations utiles :

– Le Qâdî -juge- Abou l-Fadl ‘Iyâd ibnou Moûçâ ibnou ‘Iyâd al-Yahsoubi connu sous le nom de Qâdî ‘Iyâd, est un grand savant Malikite. Il est né en 476 et il est décédé en 544 de l’Hégire (rahimahou l-Lâh) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. Son ouvrage « Ach-Chifâ » est très connu, le titre complet du livre est « Ach-Chifâ bi ta’rîf houqoûq al-Moustafâ ».

– L’éminent savant du Salaf, l’Imam des Moufassir, ‘Abdou l-Lâh Ibnou ‘Abbâs est un compagnon et il est le cousin du Prophète (salla l-Lâhou ‘alayhi wa sallam). Il est décédé en 68 de l’Hégire (Radiya l-Lâhou ‘anhou) c’est-à-dire il y a environ 1365 ans. Il est très connu pour sa science de l’interprétation (ta-wil) du Qour-ân. Le Messager de Allâh (salla l-Lâhou ‘alayhi wa sallam) a fait une invocation en sa faveur, par sa parole : « Allâhoumma ‘allimhou l-hikmata wa ta-wila l-kitâb ». Cela signifie : « Ô Allâh, apprends-lui la sagesse et l’interprétation du Livre ». Cette parole est rapportée par Al-Boukhâri, Ibnou Mâjah et d’autres encore en des termes différents. Le Hâfidh Ibnou l-Jawzi dans son livre Al-Majalis a dit : “Et il n’y a pas de doute que Allâh a exaucé cette invocation du Messager”. Retrouvez sa biographie : ici.

– Ici il explique que le terme « salât » lorsqu’il est attribué au sujet de Allâh, ne signifie pas que Allâh fait la prière. Mais plutôt que Allâh fait miséricorde au prophète ou qu’Il lui accorde des bénédictions ou qu’Il l’honore, l’élève en degré, le glorifie etc… Donc l’invocation “salla l-Lâhou ‘alayhi wa sallam” signifie que Allâh l’honore et l’élève davantage en degré et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’Il craint pour elle.

– Malheureusement dans de nombreux livres, les traducteurs ne traduisent pas selon l’explication donnée par les savants de l’Islam, mais traduisent mot à mot et induisent les gens en erreur. Comment quelqu’un peut-il prétendre que Allâh prie !? Il est donc faux et grave de traduire « Allâhoumma salli ‘alâ Mouhammad » par « Ô Allâh prie sur Mouhammad », car Allâh n’est pas concerné par le fait de faire la prière.

L’Imâm Ach-Chîrâzi confirme qu’il est recommandé de visiter la tombe du Prophète

Chirazi -Al-Mahdhab   Chirazi -Al-Mahdhab - pochette   Chirazi - Visiter la tombe du prophète

Dans son livre « Al-Mahdhab fî fiqhi l-Imâm Ach-Châfi’i », l’Imâm Ach-Chîrâzi a dit :

« ويستحب زيارة قبر رسول الله صلى الله عليه وسلم لما روى ابن عمر رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم قال : { من زار قبري وجبت له شفاعتي }»

« Il est fortement recommandé (moustahab) de visiter la tombe du Messager de Allâh (صلى الله عليه وسلم) conformément à ce qu’a rapporté Ibnou ‘Oumar (رضي الله عنهما) que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit [ce qui a pour sens ] : Celui qui visite ma tombe bénéficiera de mon intercession »

Informations utiles :

– L’Imâm, le Faqîh (spécialiste de la jurisprudence), le Chaykh Ibrâhîm Ibnou ‘Ali Abou Is-hâq Ach-Chîrâzi est né en 393 à Fayrouzâbâd (en Perse) et il est décédé en 476 de l’Hégire à Baghdâd (رحمه الله), c’est-à-dire il y a plus environ 960 ans. Il est de l’école de jurisprudence (madh-hab) de l’Imâm Ach-Châfi’i. Il est l’auteur d’ouvrages de référence dans le madh-hab Chafi’ite comme “At-Tanbîh”, “Al-Mahdhab” et “Al-Louma'”.

  • An-Nawawi a dit de lui : « Il est l’Imâm, le vérificateur scrupuleux, celui qui maîtrise de nombreuses sciences, l’auteur de nombreux ouvrages profitables, l’ascète, l’adorateur, le pieux, détaché de la vie du bas-monde, celui qui s’est sacrifié pour faire vaincre la religion agréée par Allâh, l’un des savants vertueux et l’un des adorateurs de Allâh, l’un des connaisseurs de Allâh (‘ârifîn), qui ont rassemblé entre la science, l’adoration, la dévotion et l’ascétisme ». [Al-Majmoû’]
  • As-Sam’âni a dit à son sujet : « Il est l’Imâm des Chafi’ites, l’enseignant de An-Nidhâmiyyah (célèbre école à Baghdâd), le Chaykh de l’époque. Les gens voyageaient jusqu’à lui depuis leur pays désirant le rencontrer. Il s’est singularisé par l’étendu de sa science, et ses bons caractères. » [Siyar A’lâmi n-Noubalâ]
  • Al-Mouwaffaq Al-Hanafi a dit de lui : « Aboû Is-hâq l’Emir des croyants (Amîr al-Mou-minîn) de parmi les Fouqahâ (pl. Faqîh)». [Tabaqâtou ch-Châfi’iyyah Al-Koubrâ]
  • Adh-Dhahabi a dit de lui : « Le Chaykh, l’Imâm, le modèle (al-Qoudwah), le moujtahid (jurisconsulte), Chaykhou l-Islâm ». [Siyar A’lâmi n-Noubalâ]

– Ici il mentionne le fait qu’il est fortement recommandé de visiter la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم), et que la preuve de cela est le hadîth de Ibnou ‘Oumar qui rapporte que le Prophète a dit [ce qui a pour sens ]  : « Celui qui visite ma tombe bénéficiera de mon intercession ».

– Al-Qadi ‘Iyad a rapporté l’unanimité sur le jugement recommandé de la visite de la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم) dans son livre Ach-Chifâ. Voir l’article à ce sujet : ici .

– Le compagnon ‘Abdou l-Lâh Ibnou ‘Oumar est décédé en 73 de l’Hégire (رضي الله عنه) c’est à dire il y a environ 1360 ans. Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit de lui qu’il est un homme vertueux (sâlih). Il est le fils du second Calife de l’Islâm : ‘Oumar Ibnou l-Khattâb.

– Ce Hadîth que rapporte le compagnon Ibnou ‘Oumar est l’une des preuves confirmant que la visite de la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est quelque chose de recommandé, que le visiteur fasse partie des gens de Médine ou non, qu’il soit venu à l’occasion du pèlerinage ou non.  Et les musulmans ont eu pour habitude de le faire, que ce soit les prédécesseurs (salaf) ou les successeurs (khalaf), l’unanimité a été établie sur le caractère agréé selon la Loi (machroû’) et il a été rapporté à ce sujet plusieurs hadîth dont celui-ci.

– Ce Hadîth est rapporté par un grand nombre de Houffâdh (spécialistes de la science du Hadîth). Parmi eux il y a :

  • Le Hâfidh Ad-Dâraqoutni ;
  • Le Hâfidh Al-Bazzâr ;
  • Le Hâfidh Al-Bayhaqi ;
  • Al-Qâdi ‘Iyâd [voir : ici]
  • Et autres.

Parmi les savants qui ont authentifié ce Hadîth, il y a :

  • Le Hâfidh Taqiyyou d-Dîn As-Soubki ;
  • Le Hâfidh Al-‘Alâ-i ;
  • Le Hâfidh As-Souyoûti ;
  • Le Hâfidh As-Sakhâwi ;
  • Le Hâfidh As-Samhoûdi ;
  • et beaucoup d’autres. Adh-Dhahabi a été en accord avec eux.

– Malgré cela Ibnou Taymiyah et ses adeptes ont rejeté la parole du prophète (صلى الله عليه وسلم) pour suivre leur passion. En effet Ibnou Taymiyah a contredit le prophète (صلى الله عليه وسلم) en interdisant la visite de sa tombe. Les savants lui ont vivement répliqué. Pour plus d’informations, consultez cet article : Ibnou Taymiyah interdit de rendre visite au prophète.

– Voir d’autres articles concernant la visite de la tombe du prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) : ici .

Le Prophète nous a incité à visiter sa tombe [rapporté par Al-Qâdî ‘Iyâd]

Ach-Chifa - qadi iyad   Al-qadi 'iyad - ibn 'oumar - visite de la tombe du prophète

Dans son livre Ach-Chifâ, après avoir rapporté l’unanimité qu’il est recommandé de visiter la tombe du prophète (صلى الله عليه وسلم) [Voir l’article à ce sujet : ici] Al-Qâdî ‘Iyâd a dit :

«  حدثنا القاضي أبو علي ، قال : حدثنا أبو الفضل بن خيرون ، قال : حدثنا الحسن بن جعفر ، قال : حدثنا أبو الحسن علي بن عمر الدارقطني ، قال : حدثنا القاضي المحاملي ، قالا : حدثنا محمد بن عبد الرزاق ، قال : حدثنا موسى بن هلال ، عن عبد الله بن عمر ، عن نافع  ، عن ابن عمر – رضي الله عنهما – ، قال : قال النبي – صلى الله عليه وسلم – من زار قبري وجبت له شفاعتي . »

« Al-Qâdî Aboû ‘Ali nous a rapporté […] d’après Ibnou ‘Oumar (رضي الله عنهما), que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit [ce qui a pour sens] : Celui qui visite ma tombe bénéficiera de mon intercession»

Informations utiles :

– Le Qâdî (juge) Abou l-Fadl ‘Iyâd Ibnou Moûçâ Ibnou ‘Iyâd al-Yahsoubi connu sous le nom de Qâdî ‘Iyâd, est un grand savant Malikite. Il est né en 476 à Ceuta et il est décédé en 544 de l’Hégire à Marrakech (Maroc) (رحمه الله) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. Son ouvrage « Ach-Chifâ » est très connu, le titre complet du livre est « Ach-Chifâ bi ta’rîf houqoûq al-Moustafâ ».

– Le compagnon ‘Abdou l-Lâh Ibnou ‘Oumar est décédé en 73 de l’Hégire (رضي الله عنه) c’est à dire il y a environ 1360 ans. Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit de lui qu’il est un homme vertueux (sâlih). Il est le fils du second Calife de l’Islâm : ‘Oumar Ibnou l-Khattâb.

– Ce Hadîth que rapporte le compagnon Ibnou ‘Oumar est l’une des preuves confirmant que la visite de la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est quelque chose de recommandé, que le visiteur fasse partie des gens de Médine ou non, qu’il soit venu à l’occasion du pèlerinage ou non.  Et les musulmans ont eu pour habitude de le faire, que ce soit les prédécesseurs (salaf) ou les successeurs (khalaf), l’unanimité a été établie sur le caractère agréé selon la Loi (machroû’) et il a été rapporté à ce sujet plusieurs hadîth dont celui-ci.

– Ce Hadîth est également rapporté par un grand nombre de Houffâdh (spécialistes de la science du Hadîth). Parmi eux il y a :

  • Le Hâfidh Ad-Dâraqoutni ;
  • Le Hâfidh Al-Bazzâr ;
  • Le Hâfidh Al-Bayhaqi ;
  • Et autres.

Parmi les savants qui ont authentifié ce Hadîth, il y a :

  • Le Hâfidh Taqiyyou d-Dîn As-Soubki ;
  • Le Hâfidh Al-‘Alâ-i ;
  • Le Hâfidh As-Souyoûti ;
  • Le Hâfidh As-Sakhâwi ;
  • Le Hâfidh As-Samhoûdi ;
  • et beaucoup d’autres. Adh-Dhahabi a été en accord avec eux.

– Malgré cela Ibnou Taymiyah et ses adeptes ont rejeté la parole du prophète (صلى الله عليه وسلم) pour suivre leur passion. En effet Ibnou Taymiyah a contredit le prophète (صلى الله عليه وسلم) en interdisant la visite de sa tombe. Les savants lui ont vivement répliqué. Pour plus d’informations, consultez cet article : Ibnou Taymiyah interdit de rendre visite au prophète.

– Voir d’autres articles concernant la visite de la tombe du prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) : ici .

Il est permis d’écrire du Qour-an dans un récipient et d’en utiliser l’eau pour la guérison (An-Nawawi)

nawawi-Al-Majmou’-Charhou-l-Mouhadh-dhab   Nawawi - Eau - Qour'an

Dans son livre « Al-Majmou’ Charhou l-Mouhadh-dhab », dans le chapitre « ce que nécessite le ghousl », l’Imam An-Nawawi a dit :

« وَلَوْ كَتَبَ الْقُرْآنَ فِي إنَاءٍ ثُمَّ غَسَلَهُ وَسَقَاهُ الْمَرِيضَ فَقَالَ الْحَسَنُ الْبَصْرِيُّ وَمُجَاهِدٌ وَأَبُو قِلَابَةَ وَالْأَوْزَاعِيُّ لَا بَأْسَ بِهِ »

« Al-Haçan Al-Basri, ainsi que Moujahid, Abou Qilabah et Al-Awza’i ont dit qu’il n’y avait pas de mal dans le fait d’écrire du Qour-an dans un récipient puis de le rincer et d’asperger le malade avec [cette eau] »

 Informations utiles :

– L’imam, le Hafidh Abou Zakariyya Mouhyi d-Din Yahya Ibnou Charaf An-Nawawi est un savant de référence. Il est né en 631 et il est décédé en 676 de l’hégire (rahimahou l-Lah), c’est-à-dire il y a plus de 750 ans. Il est du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi’i.

– L’Illustre successeur des compagnons (tabi’i), l’Imam Abou Sa’id Al-Haçan Ibn Abi l-Haçan Yaçar Al-Basri est né en 21 et est décédé en 110 de l’Hégire (rahimahoullah), c’est-à-dire il y a environ 1325 ans. Il fut l’un des savants de l’Islam les plus réputé, de nombreux compagnons et autres savants de l’Islam ont fait son éloge.

– L’Illustre successeur des compagnons (tabi’i), Moujahid ibn Jabr Al-Makhzoumi Al-Makki est né en 20 et est décédé en 102 de l’Hégire (rahimahoullah) c’est à dire il y a environ 1335 ans. Il était l’un des plus grands élèves de Ibn ‘Abbas (radiya l-Lahou ‘anhou). Il est devenu également une référence dans la science de l’exégèse du Qour-an (tafsir).

– L’Illustre successeur des compagnons (tabi’i), l’Imam Abou Qilabah Al-Jarmi Al-Basri est décédé en 104 de l’Hégire (rahimahoullah) c’est à dire il y a 1330 ans.

– L’Imâm du salaf, le Moujtahid, Aboû ‘Amr Abdou r-Rahmân Ibnou ‘Amr Al-Awzâ’i est né en 88 et il est décédé en 158 de l’Hégire (رحمه الله), c’est-à-dire il y a environ 1275 ans. Il était l’un des plus grands savants du salaf. Il compte parmi les grands savants de la communauté qui ont fondé une école de jurisprudence (madh-hab) tout comme l’Imâm Mâlik, l’Imâm Aboû Hanîfah, l’Imâm Soufyân Ath-Thawri, l’Imâm Ach-Châfi’i ou encore l’Imâm Ahmad Ibn Hanbal, mais son école (madh-hab) n’a pas subsisté. Elle fût suivi durant deux siècles, notamment en Andalousie.

– Ici l’Imam An-Nawawi rapporte l’avis de plusieurs savants de référence du salaf, sur le fait qu’il est permis de d’écrire du Qour-an dans un récipient puis de le rincer et d’asperger le malade avec cette eau.

– Parmi les preuves du caractère licite de cela, il y a la parole de Allah ta’ala :

« وَنُنَزِّلُ مِنَ الْقُرْآنِ مَا هُوَ شِفَاء وَرَحْمَةٌ لِّلْمُؤْمِنِينَ وَلاَ يَزِيدُ الظَّالِمِينَ إَلاَّ خَسَاراً » [sourate Al-Isra / 82] ce qui a pour sens : « Nous révélons du Qour-an ce qui comporte une guérison et une miséricorde pour les croyants(…).»

 

Al-Qâdî ‘Iyâd rapporte l’unanimité au sujet du caractère recommandé de la visite de la tombe du Prophète

   

Dans son livre Ach-Chifâ, Al-Qâdî ‘Iyâd a dit :

« وزيارة قبره – صلى الله عليه وسلم – سنة من سنن المسلمين مجمع عليها ، وفضيلة مرغب فيها روي عن ابن عمر رضي الله عنه »

« La visite de la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est une sounnah qui fait l’unanimité des musulmans et une vertu vivement recommandée, comme le rapporte Ibnou ‘Oumar (رضي الله عنه). 

[Puis il mentionne le hadîth rapporté par Ibnou ‘Oumar, à retrouver : ici]»

 

Informations utiles :

– Le Qâdî (juge) Abou l-Fadl ‘Iyâd Ibnou Moûçâ Ibnou ‘Iyâd al-Yahsoubi connu sous le nom de Qâdî ‘Iyâd, est un grand savant Malikite. Il est né en 476 à Ceuta et il est décédé en 544 de l’Hégire à Marrakech (Maroc) (رحمه الله) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. Son ouvrage « Ach-Chifâ » est très connu, le titre complet du livre est « Ach-Chifâ bi ta’rîf houqoûq al-Moustafâ ».

– Ici il rapporte l’unanimité sur le fait que la visite de la tombe du Prophète (صلى الله عليه وسلم) est un acte fortement recommandé.

– Le compagnon ‘Abdou l-Lâh Ibnou ‘Oumar est décédé en 73 de l’Hégire (رضي الله عنه) c’est à dire il y a environ 1360 ans. Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit de lui qu’il est un homme vertueux (sâlih). Il est le fils du second Calife de l’Islâm : ‘Oumar Ibnou l-Khattâb.

– Voir d’autres articles concernant la visite de la tombe du prophète (salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam) : ici .