«

»

Mar 14

L’Imâm Al-Qayrawâni mentionne l’innovation du second adhân du vendredi par ‘Outhmân

ar-riçalah-Al-Qayrawani   Qayrawani - innovation deuxième appel à la prière - outhman

Dans son célèbre livre Ar-Riçâlah (dans le chapitre concernant la prière du vendredi), L’Imâm Al-Qayrawâni a dit :

« وهذا الأذان الثاني أحدثه بنو أمية »

« Le deuxième appel à la prière (adhan) a été innové par les Banou Oumayyah »

Informations utiles :

– L’Imâm Aboû Mouhammad ‘Abdou l-Lâh Ibn Abî Zayd Al-Qayrawâni Al-Mâliki est né en 310 à Qayrawân -Kairouan- (Tunisie) et il est décédé en 386 de l’Hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a environ 1050 ans. Il était surnommé Mâlik As-Saghîr, c’est-à-dire le petit Mâlik. Son ouvrage Ar-Riçâlah est très réputé.

– Ici, il rapporte que le second appel à la prière du vendredi -joumou’ah- a été ajouté par les Banoû Oumayyah, la tribu du grand Calife ‘Outhmân Ibnou ’Affân (رضي الله عنه) qui est celui qui a innové cet acte, comme cela est rapporté dans le Sahîh Al-Boukhâri ; ceci alors que ni Prophète (صلى الله عليه وسلم), ni Aboû Bakr, ni ‘Oumar ne le faisait. De nos jours cette bonne innovation est pratiquée par l’ensemble des musulmans à travers le monde.

– L’Illustre Compagnon, Amîr al-Mou-minîn, ‘Outhmân Ibn ‘Affân Dhoun-Noûrayn est décédé en 36 de l’Hégire (رضي الله عنه) c’est-à-dire il y a environ 1400 ans. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a fait son éloge à de nombreuses occasions. Il a été surnommé « Dhou n-Noûrayn » (l’homme aux deux lumières) car il a épousé successivement deux des filles du Messager de Allâh (صلى الله عليه وسلم). ‘Outhmân fait également parti des compagnons à qui le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a annoncé qu’ils auraient le Paradis.

– Cet acte nous confirme que ce n’est pas toute chose que le Messager (صلى الله عليه وسلم) ne nous a pas ordonné de faire (sans nous l’interdire), qui est forcement quelque chose d’interdit. Au contraire le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : «مَنْ سَنَّ فِى الإِسْلامِ سُنَّةً حَسَنَةً فَلَهُ أَجْرُهَا» (ce qui a pour sens le sens) : « Celui qui instaure dans l’Islam une bonne tradition (sounnah) en aura la récompense » [voir l’article au sujet de ce hadîth : ici].

– Quant au hadîth rapporté par Mouslim qui comprend les termes : ” وكل بدعة ضلالة ” (wa koullou bid’atin dalâlah), ce qui est visé par “koullou” dans ce hadîth est “la plupart” des innovations comme l’ont expliqués les savants de l’Islâm. [Voir la citation de l’Imâm An-Nawawi à ce sujet : ici]

– Cette bonne innovation de ‘Outhmân est mentionné dans le Sahîh de l’Imâm Al-Boukhâri, dans le livre de la prière de vendredi : chapitre l’appel à la prière le jour de vendredi [voir l’article à ce sujet : ici]

– Le Hâfidh Ibnou Hajar Al-’Asqalâni, dans son livre « Fath al-Bârî », explique que le premier appel à la prière que nous réalisons le jour du vendredi est celui que ‘Outhmân (رضي الله عنه) a lui-même ajouté. Et personne n’a jamais blâmé cela.

– Retrouvez d’autres paroles de savants concernant les bonnes innovations : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.