«

»

Oct 11

Dar Al-Fatwâ Australia : L’innovation est de deux sortes selon Ahlou s-Sounnah

L’instance religieuse « Dâr Al-Fatwâ – Grand Conseil Islamique d’Australie -» a émise une longue Fatwâ concernant le jugement des innovations, dont voici un extrait :

« س: كثـر الكلام عن البدعة فمن الناس من يقسمها إلى قسمين، ومن الناس من لا يفرق فيجعل كل محدَث بعد الرسول مهما كان من البدع الضلالة، نرجو توضيح الأمر على حقيقته عند أهل السنة مع ذكر الأدلة الشرعية عند المذاهب الأربعة، مع بيان معنى البدعة لغة واصطلاحا ؟

الجواب: نرفق لكم هذا البحث جوابا على سؤالكم :

[…]

بيان أن البدعة بدعتان عند أهل السنة والجماعة وحديث: وكل بدعة ضلالة، عام مخصوص

[…]

فالبدعة تنقسم إلى قسمين:
بدعة ضلالة: وهي المحدثة المخالفة للقرءان والسنة.
وبدعة هدى: وهي المحدثة الموافقة للكتاب والسنة.

[…]

فإن قيل: أليس قال رسول الله صلى الله عليه وسلم فيما رواه أبو داود عن العرباض بن سارية: “وإياكم ومحدثات الأمور فإن كل محدثة بدعة وكل بدعة ضلالة”.
فالجواب: أن هذا الحديث لفظه عام ومعناه مخصوص بدليل الأحاديث السابق ذكرها فيقال: إن مراد النبي صلى الله عليه وسلم ما أحدث على خلاف الكتاب أو السنة أو الإجماع أو الأثر.

هذا وأما من حيث التفصيل فالبدعة منقسمة إلى الأحكام الخمسة وهي الواجب والمندوب والمباح والمكروه والحرام كما نص علماء المذاهب الأربعة.»

« Question :

Les paroles se sont multipliées au sujet de l’innovation (bid’ah), ainsi il y a des gens qui la classent en deux catégories, et il y a des gens qui ne font aucune distinction et qui considèrent que toute nouveauté qui est apparue après le Messager peut importe soit-elle, serait une innovation d’égarement (bid’ah ad-dalâlah). Nous souhaiterons un éclaircissement de ce sujet selon la voie de Ahlou s-Sounnah wa l-Jamâ’ah, avec la mention des preuves religieuses selon les quatres écoles et également la définition du terme “bid’ah” (innovation) dans la langue et dans l’usage religieux.

Réponse :

Nous mettons à votre disposition cette recherche en guise de réponse à votre question :

[…]

Exposé concernant le fait que les innovations sont de deux catégories selon les gens de Ahlou s-Sounnah wa l-Jamâ’ah et que le hadîth « wa koullou bid’ah dalâlah » est [un texte] général mais [dont le sens est] restreint.

[…]

Ainsi l’innovation se divise en deux catégories :

L’innovation d’égarement (bid’ah ad-dalâlah) :  il s’agit de la nouveauté qui contredit le Qour-ân et la Sounnah.

Et l’innovation de bonne guidée (bid’ah al-houdâ) : il s’agit de la nouveauté qui est en conformité avec le Livre (le Qour-ân) et la Sounnah.

[…]

Et si quelqu’un dit : Le Messager de Allâh (صلى الله عليه وسلم) n’a-t-il pas dit d’après ce qu’a rapporté Aboû Dâwoûd d’après Al-‘Irbâd Ibn Sâriyah  « wa iyyâkoum wa mouhdathât al-oumoûr fa inna koulla mouhdathah bid’ah  wa koullou bid’ah dalâlah» ?

La réponse : Les termes de ce hadîth sont générales (‘âmm) mais son sens est restreint (makhsoûs) pour preuve, les hadîth précédemment cités (dans la fatwâ). Ainsi nous disons : ce que le prophète (صلى الله عليه وسلم) a visé ce sont les nouveautés qui contredisent le Livre (le Qour-ân), la Sounnah, l’unanimité (ijmâ’) et al-athar (textes des compagnons).

Et de manière détaillée, l’innovation se classe dans les cinq catégories de la Loi, c’est-à-dire ce qui est : obligatoire, recommandé, permis, déconseillé, et interdit ; tout comme l’ont mentionné les savants des quatre écoles.

[puis il y est mentionné des citations de savants des quatre écoles] »

Informations utiles :

– Dâr Al-Fatwâ (al-Majliss al-Islâmî Al-A’lâ) est une une instance religieuse Australienne fondée en 2004. Elle est présidée par le Moufti d’Australie, le Chaykh, le Docteur Salîm ‘Alwân Al-Houçayni (حفظه الله), et est reconnue par bon nombre d’institutions Islamiques comme l’Université Al-Azhar d’Egypte, Majlis Al-‘Oulamâ (assemblée des savants) de Jakarta en Indonésie, l’Université “Islâm” de Malaisie…

– Dans cette Fatwâ il est expliqué que l’innovation peut être bonne ou mauvaise; ou encore que l’on peux la classifier en cinq sortes : obligatoire, recommandée, interdite, déconseillée, et permise.

– Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a lui même enseigné qu’une innovation peut être bonne et récompensée par sa parole qui a pour sens : « Celui qui instaure dans l’Islâm une bonne tradition (sounnah) en aura la récompense et l’équivalent de la récompense de ceux qui œuvreront avec après lui, sans que leurs récompenses ne soient diminuées en rien ; et celui qui instaure dans l’Islâm une mauvaise tradition (sounnah) se chargera de son péché et de l’équivalent du péché de ceux qui œuvreront avec après lui, sans que leurs péchés ne soient diminués en rien. » (Rapporté par Mouslim) [Retrouvez l’article : ici].

– Egalement au sein de cette Fatwâ (voir la Fatwâ complète) il est mentionné la célèbre parole de ‘Oumar Ibnou-l Khattâb, le compagnon et second Calife (رضي الله عنه) : « ni’ma l-bid’ah » c’est-à-dire “Quelle bonne innovation”. Cette parole de ‘Oumar a été rapporté par l’Imâm Al-Boukhâri [voir : ici] et l’Imâm Mâlik [voir : ici]. Et beaucoup de savants se sont appuyé sur cette parole de ‘Oumar pour confirmer qu’une innovation peut être bonne, parmi eux :

– Quant au hadîth rapporté qui comprend les termes : ” وكل بدعة ضلالة ” (wa koullou bid’atin dalâlah), il est expliqué que les termes du hadîth sont générales mais le sens est restreint c’est-à-dire que ce ne sont pas toute les innovations -dans l’absolu- qui sont de l’égarement, mais il s’agit des innovations qui contredisent la religion. Ainsi ce qui est visé par “koullou” dans ce hadîth est “la plupart” des innovations comme l’ont expliqués les savants de l’Islâm. [Voir la citation de l’Imâm An-Nawawi à ce sujet : ici].

– Vous pouvez retrouver l’intégralité de la Fatwâ sur le site de Dar Al-Fatwâ sous le titre : “البدعة بدعتان عند أهل السنة” (les innovations sont de deux sortes selon Ahlou s-Sounnah) : ici

– Consultez d’autres paroles de savants concernant les différentes sortes d’innovations : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.