«

»

Juin 07

Aboû ‘Oubaydah et Ad-Dahhâk (du salaf) ont interprété le mot “wajh” dans soûrat Al-Qasas [rapporté par Ibn Al-Jawzi]

Ibn-al-jawzi-daf'ou-choubahi-t-tachbih   

Dans son livre « Daf’ou Choubahi t-Tachbîh » (page 113 de cette édition) l’Imâm Ibnou l-Jawzi a dit :

« قال الضحَّاك وأبو عبيدة في قوله:{كُلُّ شَيْءٍ هَالِكٌ إِلاَّ وَجْهَهُ} [القصص: الآية 88]، أي: إلا هو »

« Ad-Dahhâk et Aboû ‘Oubaydah ont dit au sujet de la parole de Allâh :

{كُلُّ شَىءٍ هَالِكٌ إِلَّا وَجهَهُ} [“koullou chay-in hâlikoun illâ wajhah” qui signifie : “tout sera anéanti sauf Son Wajh”] (soûrat Al-Qasas/88) c’est-à-dire sauf Lui (Allâh). »

 

Informations utiles :

– L’Imâm, le Hâfidh (spécialiste des chaînes de transmission du hadîth), le Moufassir (exégète) ‘Abdou r-Rahmân Ibnou ‘Ali connu sous le nom de Ibnou l-Jawzi le Hanbalite, est né en 508 à Baghdâd et il décédé en 597 de l’Hégire à Baghdâd (رحمه الله) c’est-à-dire il y a 835 ans.

– Ibnou l-Jawzi fait partie des piliers des hanbalites. Il a écrit son livre « Daf’ou Choubahi t-Tachbîh » pour répliquer à ceux qui ont attribué le corps à Allâh tout en se réclamant de l’école de l’Imâm Ahmad alors que l’Imâm Ahmad est innocent de ce qu’ils ont pris pour croyance. Ibnou l-Jawzi a souligné dans ce livre que la croyance du Salaf est bien la croyance de l’Imâm Ahmad : l’exemption de Allâh de l’endroit, de la limite, du corps, de la position debout, assise, de l’installation et de toutes les autres caractéristiques des choses qui entrent en existence et des corps.

– Ici Ad-Dahhâk et Aboû ‘Oubaydah ont expliqué que la signification de « illâ wajhah » dans ce verset est « sauf Allâh ».

– Le Moufassir (l’exégète) Ad-Dahhâk Ibnou Mouzâhim Al-Hilâli, est décédé dans les environ de 105 de l’Hégire (رحمه الله) c’est à dire il y a environ 1330 ans. Il était un successeur des compagnons (tâbi’i). Il est souvent cité dans les exégèses du Qour-ân (tafsîr).

– Le Moufassir (l’exégète) Aboû ‘Oubaydah Ma’mar Ibnou Mouthannâ At-Taymi Al-Bisri est né en 110 et il est décédé en 209 de l’Hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a environ 1230 ans.

– Le mot « wajh » dans la langue arabe a plusieurs sens, et son sens premier est « visage » ou « face ». Mais ce n’est pas ce sens qui est retenu lorsqu’il est attribué à Allâh. En effet Allâh n’est pas composé de partie, Il n’est pas un corps et Il n’a ni membre, ni organe. Le mot wajh peut désigner un être, ou encore avoir le sens de al-Moulk (la souveraineté) comme l’a dit l’Imam Al-Boukhâri [voir l’article : ici].

– Le fait de prendre ce verset et ceux de ce type selon le sens apparent (c’est-à-dire le sens du visage) est la voie des anthropomorphistes (mouchabbihah).

– Le grand savant du Salaf, l’Imâm At-Tahâwi (رحمه الله) a dit :  « Allâh ta’âlâ est exempt des limites, des fins, des côtés, des organes et des membres. Les six directions ne Le délimitent pas, contrairement à toutes les créatures » [voir l’article : ici].

– De nombreux autres savants ont interprété le mot « wajh » en fonction du contexte du verset. [Consultez des paroles de savants : ici] .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.