‘Outhmân a innové un appel à la prière (adhân) le jour du vendredi [rapporté par Al-Boukhâri]

   

Dans son célèbre recueil de hadîth, l’Imâm Al-Boukhâri rapporte :

« حدثنا آدم قال: حدثنا ابن أبي ذئب، عن الزهري، عن السائب بن يزيد قال: كان النداء يوم الجمعة، أوله إذا جلس الإمام على المنبر، على عهد النبي صلى الله عليه وسلم وأبي بكر وعمر رضي الله عنهما، فلما كان عثمان رضي الله عنه، وكثر الناس، زاد النداء الثالث على الزوراء . »

« Âdam m’a rapporté et il a dit : Ibnou Abî Dhi-b m’a rapporté d’après Az-Zouhri d’après As-Sa-ib Ibnou Yazîd qu’il a dit : « L’appel du vendredi commençait quand l’imâm s’asseyait sur le minbar, à l’époque du Prophète (صلى الله عليه وسلم), de Aboû Bakr et de ‘Oumar (رضي الله عنهما). A l’époque de ‘Outhmân (رضي الله عنه) alors que les gens sont devenus plus nombreux, il a ajouté le troisième appel à Az-Zawrâ».

 

Informations utiles :

– L’Illustre Compagnon, Amîr al-Mou-minîn, ‘Outhmân Ibn ‘Affân Dhoun-Noûrayn est décédé en 36 de l’Hégire (رضي الله عنه) c’est-à-dire il y a environ 1400 ans. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a fait son éloge à de nombreuses occasions. Il a été surnommé « Dhou n-Noûrayn » (l’homme aux deux lumières) car il a épousé successivement deux des filles du Messager de Allâh (صلى الله عليه وسلم). ‘Outhmân fait également parti des compagnons à qui le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a annoncé qu’ils auraient le Paradis.

– L’Imâm, le Chaykh des Mouhaddith Aboû ‘Abdi l-Lâh Mouhammad Ibnou Ismâ’îl Al-Boukhâri, l’auteur du célèbre « Sahîh » connu comme étant le livre le plus authentique après le Qour-ân, est né en 194 et il est décédé en 256 de l’Hégire (رحمه الله) c’est-à-dire il y a plus de 1175 ans. Il est une référence incontournable dans la science du hadîth.  Voir la biographie de l’Imâm Al-Boukhâri : ici.

– L’Imâm Al-Boukhâri a rapporté ce hadîth dans son Sahîh dans le livre de la prière de vendredi : chapitre l’appel à la prière le jour de vendredi.

– Ici, il rapporte que le grand Calife ‘Outhmân Ibnou ‘Affân (رضي الله عنه) a ajouté un appel à la prière le vendredi, alors que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) ne le faisait pas, ni Aboû Bakr, ni ‘Oumar. Cet acte nous confirme que ce n’est pas toute chose que le Messager ne nous a pas ordonné de faire (sans nous l’interdire), qui est forcement quelque chose d’interdit. Au contraire le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :«مَنْ سَنَّ فِى الإِسْلامِ سُنَّةً حَسَنَةً فَلَهُ أَجْرُهَا» (ce qui a pour sens le sens) : « Celui qui instaure dans l’Islam une bonne tradition (sounnah) en aura la récompense » [voir l’article au sujet de ce hadîth : ici].

– Az-Zawrâ est un endroit situé à Médine.

– Le Hâfidh Ibnou Hajar Al-‘Asqalâni, dans son livre « Fath al-Bârî », lors de l’explication de ce hadîth explique que les trois appels dont il est question dans ce hadîth sont dans l’ordre actuel: l’appel à la prière (al-adhân) ajouté par ‘Outhmân, puis le second appel à la prière (al-adhân) qui était présent à l’origine, et ensuite l’annonce de la prière (al-iqâmah). Donc le premier appel à la prière que nous réalisons le jour du vendredi est celui que ‘Outhmân (رضي الله عنه) a lui-même ajouté. Et personne n’a jamais blâmé cela.

– L’Imâm Aboû Zayd Al-Qayrawâni (رحمه الله) rapporte également que ce Adhân a été innové [voir l’article : ici].

– Quant au hadîth rapporté par Mouslim qui comprend les termes : ” وكل بدعة ضلالة ” (wa koullou bid’atin dalâlah), ce qui est visé par “koullou” dans ce hadîth est “la plupart” des innovations comme l’ont expliqués les savants de l’Islâm. [Voir la citation de l’Imâm An-Nawawi à ce sujet : ici]

– Retrouvez d’autres paroles de savants concernant les bonnes innovations : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérification anti spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.